1 mai 2019
Subvention de 36 000 $ pour L’Orienthèque
Par: Jean-Philippe Morin

L’Orienthèque bénéficiera d’une subvention de 36 000 $ du ministère de la Famille dans le cadre de l’édition 2018-2019 du Programme de soutien financier Ensemble contre l’intimidation.

Ce programme se veut un outil supplémentaire pour atteindre les différents milieux de vie et groupes de la population pouvant bénéficier du développement ou de la bonification d’interventions adaptées à leurs réalités et à leurs besoins particuliers, peut-on lire dans un communiqué de presse.

Le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, a accueilli chaleureusement l’octroi de cette subvention. « Il s’agit d’une autre bonne nouvelle pour notre région et je remercie mon collègue et ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, pour cette aide financière qui sera, j’en suis certain, utilisée judicieusement par L’Orienthèque. Cet organisme dynamique contribue depuis plusieurs années à l’amélioration des conditions socioéconomiques de notre région, par le biais de ses nombreux services, notamment en orientation et en intégration à l’emploi. L’octroi d’une nouvelle aide financière permettra à l’organisme d’accroître son action dans la communauté et on peut s’en réjouir », a-t-il déclaré.

L’Orienthèque œuvre auprès de différentes clientèles et certaines d’entre elles peuvent être victimes d’intimidation, dont des femmes évoluant dans des métiers majoritairement masculins, des personnes issues de l’immigration, d’autres possédant un casier judiciaire qui verront des portes se fermer ou une main-d’œuvre de 55 ans et plus qui n’est pas engagée sur des craintes non fondées, souligne-t-on dans le communiqué.

Grâce au projet « Agir ensemble contre l’intimidation en milieu de travail », L’Orienthèque vise à sensibiliser les employeurs, gestionnaires et employés des entreprises de la région en leur prodiguant des services de soutien, d’accompagnement et de formation en vue de prévenir toute forme d’intimidation en milieu de travail. Les outils mis en place faciliteront la mise sur pied d’environnements professionnels justes et équitables, favoriseront la compréhension et l’acceptation des différences entre les parties concernées et encourageront une saine communication.

image