23 août 2019
Subvention de 236 202 $ pour la conservation et la protection de deux églises
Par: Jean-Philippe Morin

Église Sainte-Anne-de-Sorel : Jean-Bernard Émond, député de Richelieu, Danielle Duchesne, vice-présidente de l'assemblée de fabrique de la paroisse Sainte-Anne, Françoise Gagnon, présidente de l'assemblée de fabrique de la paroisse Sainte-Anne et Roger Soulières, marguillier. Photo gracieuseté

Église Enfant-Jésus : Léon Gélinas, président de l’assemblée de fabrique de la paroisse Saint-Joseph de Sorel-Tracy et Jean-Bernard Émond, député de Richelieu. Photo gracieuseté

Une aide financière de 236 202 $ sera octroyée via le Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux du ministère de la Culture et des Communications, pour la conservation et la protection du patrimoine religieux dans la région.

Le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, a annoncé qu’une somme de 175 000 $ sera accordée à l’église Sainte-Anne-de-Sorel, alors que l’église Enfant-Jésus bénéficiera d’un montant de 61 202 $. Les sommes octroyées permettront de couvrir 70 % des dépenses liées à ces deux projets de restauration et de préservation.

« Il s’agit d’une aide substantielle pour conserver notre patrimoine religieux, qui est l’une des grandes richesses de notre région. Nos immeubles et nos biens patrimoniaux sont les témoins d’un vaste pan de notre histoire que nous nous devons de protéger », déclare le député Jean-Bernard Émond.

La subvention reçue pour l’église Sainte-Anne-de-Sorel permettra de restaurer l’édifice de manière adéquate et de le maintenir en bonne santé architecturale. Elle permettra également de conserver les toiles de l’artiste Suzor Côté qui ornent la voûte de l’église.

Quant à l’église Enfant-Jésus, la somme octroyée permettra de compléter la deuxième phase de son projet de réfection.

Pour le président de l’assemblée de fabrique de la paroisse Saint-Joseph, Léon Gélinas, cette aide financière du ministère de la Culture et des Communications est bienvenue. « Les travaux pour la phase 1 concernaient les éléments les plus urgents qui affectent notre église. Les travaux pour la phase 2, pour lesquels nous avons reçu cette subvention, viseront à assurer la protection de l’édifice. Si l’on ajoute le montant qui nous a déjà été accordé pour la phase 1, c’est près de 110 000 $ que le Conseil du patrimoine religieux du Québec nous a octroyés pour la préservation de notre église, conçue par le célèbre architecte canadien Roger D’Astous », déclare-t-il.

Les projets retenus dans le cadre du Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel ont préalablement fait l’objet d’un processus de sélection rigoureux de la part du Conseil du patrimoine religieux du Québec.

image