14 juin 2017
Stéphane Laforest excité de célébrer l’anniversaire de sa ville natale
Par: Louise Grégoire-Racicot
Stéphane Laforest revient dans sa ville natale le 9 septembre à l’occasion du concert de fermeture des Fêtes du 375e, au quai Catherine-Legardeur. | Photo: TC Média – archives

Stéphane Laforest revient dans sa ville natale le 9 septembre à l’occasion du concert de fermeture des Fêtes du 375e, au quai Catherine-Legardeur. | Photo: TC Média – archives

Il y a plus d’un an que le comité des fêtes du 375e anniversaire de fondation de Sorel-Tracy et le chef de la Sinfonia de Lanaudière, le Sorelois Stéphane Laforest échangent sur ce que pourrait être le concert de fermeture des célébrations.

M. Laforest n’a pas encore arrêté toutes les pièces que son orchestre inclura au programme de la soirée du 9 septembre.

Mais fidèle à lui-même, il y intégrera tant des pièces classiques connues que des chansons populaires.

« Ce sera un concert pensé pour un public large. Nous serons une cinquantaine de musiciens sur scène jouant aussi bien des cordes que des bois, des cuivres, de la harpe et des timbales. La dernière fois que j’ai joué ici, c’était avec l’Orchestre symphonique de Montréal en concert d’été, il y a huit ans. Je suis de retour cette année en de très belles circonstances », commente le maestro.

Se joindront à son orchestre, le Choeur de Sorel-Tracy, sous la direction de sa sœur, Josée Laforest ainsi que trois artistes invités avec qui il aime travailler: Marc Hervieux, Bruno Pelletier et Kim Richardson.

Il complétera le choix des pièces en cours d’été. Mais il a déjà établi, avec le comité organisateur, les thématiques de la soirée : l’eau, le feu et le fer. « Des éléments autour desquels Sorel a vécu », reconnaît-il.

« Je choisirai des pièces qui illustreront ces thèmes. Le répertoire est vaste, mais je retiendrai des pièces qui répondent à tous les goûts, peut-être même à tous les âges », promet-il.

Un honneur

« Sorel est ma ville natale. J’y ai fait mes premiers pas comme musicien avec un band puis un stage band avant de diriger l’Harmonie Calixa-Lavallée. Je dois beaucoup à cette ville qui m’a permis de prendre ma place comme musicien et je serai là par reconnaissance. Je lui dois bien cela », se réjouit M. Laforest.

Content d’y revenir, il n’a pas hésité à accepter de diriger ce concert, car même s’il a quitté sa ville natale pour faire carrière ailleurs, Sorel n’a jamais quitté son cœur. « Je suis toujours fier de croiser des mélomanes sorelois là où je dirige des concerts. Ils continuent à suivre ce que je fais. »

La seule incertitude qu’il ressent pour cette soirée, c’est le temps qu’il fera ce soir-là. « On ne joue pas souvent sur un quai comme on le fera sur le quai Catherine-Legardeur. Je souhaite surtout que le vent n’emporte pas au large les notes des diverses pièces que les musiciens interpréteront. Car le concert aura lieu, beau temps, mauvais temps », conclut-il.

image