12 septembre 2018
Stéphane Bergeron place Contrecœur au centre de ses engagements
Par: Sarah-Eve Charland

Le député sortant dans Verchères, Stéphane Bergeron, a présenté ses engagements lors d'un point de presse qui s'est déroulé sur un ponton à Contrecœur. (Photo : Gracieuseté)

Le député sortant du Parti québécois dans la circonscription de Verchères, Stéphane Bergeron, a présenté ses engagements diversifiés qui touchent autant la santé, les familles et le développement économique dans le cadre des élections provinciales.

« Tous les engagements s’inscrivent sous le signe d’améliorer la qualité de vie des familles. […] Il s’agit là d’engagements sérieux et réalistes qui découlent des attentes, besoins et préoccupations qui m’ont été exprimés, tant par les autorités locales que par mes concitoyennes et concitoyens. En tant que député, j’ai toujours respecté ma parole et c’est ce que j’entends continuer de faire au cours de mon prochain mandat », affirme M. Bergeron.

Ce dernier a été député au niveau provincial pendant 13 dernières années et député au niveau fédéral pendant 12 ans. Ses réalisations représentent plus de 223 millions de dollars au cours des quatre dernières années, assure-t-il.

Il espère poursuivre sur cette lancée en assurant la mise en place du pôle logistique de transport à Contrecœur et de la zone industrialo-portuaire Contrecœur-Varennes avec le concours des autorités locales, régionales et gouvernementales, les populations et les différents secteurs économiques concernés.

« On a travaillé fort pour que le gouvernement inclut Contrecœur dans le développement d’un pôle logistique. Ce n’était pas dans les plans du gouvernement libéral. On a fait en sorte que ce soit dans les plans du gouvernement libéral. Maintenant, il faut que ça se réalise. »

Il compte travailler afin d’assurer la réalisation du projet d’agrandissement de l’école primaire de Contrecœur.

Il aimerait également contribuer à la construction d’un Centre d’interprétation maritime à Contrecœur qui permettra de favoriser le tourisme et « favoriser une meilleure connaissance de ce joyau qu’est le fleuve Saint-Laurent auquel on a tourné le dos au cours des dernières années. Il faut se réapproprier notre fleuve. Il faut réapprendre l’importance qu’a eu le fleuve dans notre histoire. »

Il souhaite aussi compléter l’offre de service en Centre de la petite enfance (CPE) en offrant une tarification unique. Il s’engage à assurer aux aînés de demeurer dans leurs milieux en investissant dans le soutien à domicile et dans la construction de logements sociaux.

En matière de santé et de services sociaux, il promet d’assurer l’accès aux services médicaux de base complets dans l’ensemble de la circonscription, par l’ouverture du CLSC les soirs et les fins de semaine.

image