5 avril 2020
Sorel-Tracy veut devenir un endroit interdit d’accès aux déplacements non essentiels
Par: Jean-Philippe Morin
Le maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin.
Photo capture d’écran

Le maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin. Photo capture d’écran

Le maire Serge Péloquin a demandé à la directrice de la Santé publique de la Montérégie, Julie Loslier, que la Ville de Sorel-Tracy soit ajoutée à la liste des territoires où les déplacements non essentiels sont interdits.

Publicité
Activer le son

Dans une lettre envoyée dimanche, dont les médias ont obtenu copie, la Ville dit vouloir protéger les membres le plus vulnérables de sa communauté et appuyer les efforts consentis par sa population pour respecter les mesures de confinement.

Il évoque notamment que dans les huit réseaux locaux de santé (RLS) en Montérégie, celui de Pierre-De Saurel a le nombre le moins élevé de cas avec cinq. Ce nombre est d’ailleurs stable depuis quelques jours et la dernière mise à jour date du 4 avril en soirée. De plus, aucune résidence de personnes âgées de Sorel-Tracy n’est affectée par la COVID-19.

« À cela s’ajoute le fait que l’on recense un grand nombre de personnes qui sont atteintes de divers problèmes pulmonaires dans notre région et que notre population est composée d’une proportion de gens âgés plus élevée que la moyenne québécoise », écrit M. Péloquin.

Le maire ajoute que la situation géographique de Sorel-Tracy fait en sorte que les points d’entrée et de sortie sur le territoire sont peu nombreux : l’autoroute 30, les routes 132, 133 et 223 ainsi que la liaison maritime de la Société des traversiers du Québec avec Saint-Ignace-de-Loyola.

« Pour toutes ces raisons, je vous demande donc de recommander dès maintenant au gouvernement d’instaurer des points de contrôle le plus rapidement possible afin de limiter les allées et venues non essentielles sur le territoire de la Ville de Sorel-Tracy », conclut-il, en invitant la Dre Loslier à le contacter.

image