11 février 2020
Sorel-Tracy souhaite protéger plusieurs bâtiments
Par: Sébastien Lacroix
L’église Enfant-Jésus est un des 12 bâtiments que la Ville veut protéger.
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L’église Enfant-Jésus est un des 12 bâtiments que la Ville veut protéger. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Une douzaine de bâtiments ayant une valeur patrimoniale pourrait recevoir une citation municipale visant à conserver leur intégralité. Ce qui ferait en sorte que le conseil municipal devrait au préalable donner son approbation avant que des travaux viennent les dénaturer.

Parmi ceux-ci, on compte quatre édifices publics, soit l’École secondaire Fernand-Lefebvre, le centre culturel du secteur Tracy, la piscine Laurier-R.-Ménard et l’église Enfant-Jésus. Les huit autres sont des propriétés privées qui sont situées à l’extérieur du Vieux-Sorel, un secteur où les édifices sont déjà protégés par un Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA).

Les propriétaires de ces bâtiments n’en sont toujours pas informés. Ils seront approchés au cours des prochaines semaines par l’administration municipale qui a obtenu le mandat après la recommandation du comité du patrimoine de la Ville de Sorel-Tracy.

« Les propriétaires pourraient refuser, mais ce qu’on souhaite, c’est une approche collaborative, a souligné le conseiller Patrick Péloquin, qui est le responsable du comité du patrimoine. Pour les gens, c’est intéressant d’avoir une maison qui est citée, mais ça vient quand même avec certaines contraintes. »

« La Municipalité a quand même le pouvoir d’agir pour la protection de son patrimoine, continue le conseiller. Parce que, quand on le regarde du point de vue de l’histoire, les bâtiments appartiennent aussi à la communauté, même s’ils sont privés. »

Parmi les éléments qui sont considérés pour dresser la liste des 12 bâtiments que la Ville de Sorel-Tracy souhaite citer, il n’y a pas que leur âge, mais également leur style architectural. « Par exemple, la piscine Laurier-R.-Ménard n’est pas un bâtiment qui est très ancien, mais son style architectural fait qu’il a une valeur patrimoniale, indique Patrick Péloquin. Il est répertorié par le ministère, mais il n’est pas protégé. Un bâtiment qui n’est pas cité, il peut être démoli et nous n’aurions pas de levier pour empêcher ça. »

Une reconnaissance nationale pour le cimetière anglican

En plus de la citation des 12 bâtiments publics et privés, l’administration municipale entreprendra ses démarches pour faire reconnaître le cimetière anglican de la rue du Collège comme un site du patrimoine national.

Comme il contient la tombe de Wolfred Nelson et un monument en hommage à son frère Robert, son intérêt dépasse largement l’intérêt régional. C’est pourquoi un dossier sera présenté au gouvernement du Québec par l’administration de la Ville de Sorel-Tracy.

On se souviendra que Wolfred Nelson, surnommé le Loup Rouge (Wolf Red), est un personnage important de l’histoire du Québec. Celui-ci a été chef commandant des forces des Patriotes à la bataille de Saint-Denis, député de William Henry et de Richelieu et maire de Montréal. Tandis que Robert Nelson, qui a été député de Montréal-Ouest et un chef des Patriotes, a fait la déclaration d’indépendance du Bas-Canada.

image