13 janvier 2020
Sorel-Tracy récompensée pour son Plan Vélo
Par: Sébastien Lacroix
Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, la chargée de projet de Vélo Québec, Magali Bebronne et le président du réseau cyclable La Sauvagine, Pierre Dauphinais. 
Photo Sébastien Lacroix | Les 2 Rives ©

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, la chargée de projet de Vélo Québec, Magali Bebronne et le président du réseau cyclable La Sauvagine, Pierre Dauphinais. Photo Sébastien Lacroix | Les 2 Rives ©

Les efforts menés par Sorel-Tracy pour rendre la vie plus agréable aux cyclistes lui ont valu de recevoir une certification VÉLOSYMPATHIQUE de niveau bronze décernée par Vélo Québec.

Il faut dire que depuis qu’elle a reçu sa certification, en 2016, la Ville de Sorel-Tracy a réalisé de nombreux investissements pour atteindre ses objectifs. Le réseau cyclable a en effet plus que doublé dans les trois dernières années et de nombreuses actions ont été menées pour assurer la complémentarité entre le vélo et le transport collectif.

Des supports à vélo sur les autobus et des stationnements supplémentaires pour les vélos en sont quelques exemples relevés par la chargée de projet de Vélo Québec, Magali Bebronne, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à l’hôtel de ville, le 13 janvier dernier. « Sorel-Tracy a su se démarquer par son Plan Vélo qui était assorti d’un budget annuel assuré, a-t-elle fait valoir. Une série d’actions sont prévues à court, moyen et long terme. »

Le plan de mise en œuvre des initiatives VÉLOSYMPATHIQUE adopté en 2016 comprend 15 objectifs et 33 activités. « Parmi elles, notons des investissements de 200 000 $ par année dans les infrastructures cyclables, la connexion du réseau cyclable local avec les municipalités limitrophes et l’adoption d’un règlement réduisant la vitesse à 40 km/h dans les quartiers résidentiels, a précisé le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin. La Ville de Sorel-Tracy continuera de plancher sur des projets futurs pour obtenir une certification encore plus prestigieuse d’ici quelques années. »

Le président du réseau cyclable La Sauvagine, Pierre Dauphinais, estime quant à lui que le rapport de rétroaction fourni par Vélo Québec a permis de mieux cerner les forces et les faiblesses du cyclisme à Sorel-Tracy. « J’espère que le réseau local et régional continuera de se développer. Le prolongement de la piste cyclable La Sauvagine et la traverse de la route 132 sont des éléments intéressants pour continuer le développement », a-t-il souligné.

Rappelons que la certification VÉLOSYMPATHIQUE comprend cinq champs d’intervention essentiels au développement d’une véritable culture du vélo, soit l’environnement, l’éducation, l’encouragement, l’encadrement, l’évaluation et la planification.

image