17 décembre 2015
Sorel-Tracy ne sera plus partenaire de onconstruit.ca
Par: Louise Grégoire-Racicot
La campagne onconstruit.ca restera malgré le retrait de la Ville de Sorel-Tracy comme partenaire. | Phhoto: TC Média - Pascal Cournoyer

La campagne onconstruit.ca restera malgré le retrait de la Ville de Sorel-Tracy comme partenaire. | Phhoto: TC Média - Pascal Cournoyer

La Ville de Sorel-Tracy ne renouvelle pas la commandite de 35 000$ qu’elle versait au site internet onconstruit.ca pour mettre en valeur les congés de taxes accordés aux propriétaires de bâtiments verts.

Et ce même si elle maintient ces congés de taxes. Et qu’elle a enregistré une importante hausse de construction domicilaire depuis les onze années que ce site existe.

Rappelons qu’il s’est construit quelque 2850 maisons au cours des dix dernières années comparativement à 722 la décennie précédente.

La Ville cherche cependant à faire valoir ce programme autrement que ne le font onconstruit.ca et son instigateur Laurent Cournoyer, a expliqué le maire, Serge Péloquin.

Cette campagne existe depuis 11 ans, poursuit-il. « Le conseil veut renouveler les approches, et surtout garder le contrôle de l’image projetée de la Ville. »

Dans onconstruit.ca, la Ville achetait de la publicité, c’est tout. « Cette année nous avons réservé 40 000$ dans le budget, à une campagne de promotion. Comme c’est un contrat de plus de 25 000$, nous irons en appel de projets pour trouver les personnes intéressées à nous proposer une nouvelle approche. Laurent Cournoyer pourra alors soumissionner, s’il le souhaite », commente M. Péloquin.
Ce faisant, le conseil ne craint pas que le nombre de personnes susceptibles de bénéficier du congé de taxe diminue. « La plupart des nouvelles maisons sont construites selon les normes Novoclimat 2.0 », souligne le maire.

Surpris

Appelé à commenter, Laurent Cournoyer, qui tenait les rennes de ce projet depuis le début, dit avoir été éberlué par cette décision.

Il explique: « J’ai appris en octobre que la Ville désirait investir cet argent dans les fêtes du 375e. J’ai déjà rejoint les partenaires habituels du projet qui reviennent tous, à l’exception de la Ville. »

Car cette demande coûtait une bouchée à la ville pour ce qu’elle lui rapportait, poursuit-il. Les premières années, la Ville y injectait 25 000$, puis 35 000$ depuis 6 ans.

« Nous avions une entente de trois ans qui se termine le 31 décembre. Mais ce montant n’est pas un contrat, mais un achat publicitaire dans une campagne qui est privée. Donc elle n’a pas à aller en appel d’offres.»

Laurent Cournoyer poursuivra donc la campagne onconstruit.ca. qui a connu un succès incroyable, décrit-il.

« Le nombre de chantiers a quadruplé depuis le début. On a gagné un prix Joseph-Simard pour sa qualité et son impact. Elle a fait parler partout. Elle va bien et doit continuer. Je compte même l’ouvrir à d’autres municipalités. »

Une telle campagne sans la ville peut sembler bizarre, poursuit-il, mais les partenaires (développeurs, contracteurs, promoteurs et gens du domaine de la construction) poursuivent, car ils savent très bien qu’ils en tirent profit, souligne-t-il.

« J’ai déjà retravaillé le concept, le matériel, son visuel. On la lancera le 27 janvier 2016 », conclut-il.

image