28 mai 2018
Nouveau complexe aquatique et récréatif régional
Sorel-Tracy lance une étude de faisabilité
Par: Julie Lambert

La première phase du projet de complexe aquatique et récréatif a été lancée afin de remettre aux normes les infrastructures sportives de la municipalité, dont la piscine Laurier-R.-Ménard. (Photo : Archives)

La Ville de Sorel-Tracy a lancé, lors du dernier conseil municipal du 22 mai, une étude de faisabilité afin d’évaluer ses besoins et aussi la faisabilité d’un complexe aquatique et récréatif régional. Le mandat a été octroyé au Groupe BC2 qui procédera en cinq phases.

Au cours des dernières années, l’entreprise a réalisé plusieurs études touchant l’implantation ou la gestion d’équipements et de programmes aquatiques, sportifs et récréatifs pour les villes de Salaberry-de-Valleyfield, L’Assomption, Longueuil et Montréal.

Le conseil lui a octroyé le contrat au montant de 21 600$. Le Groupe BC2 procédera à plusieurs étapes (voir tableau) dont l’identification de ses besoins, l’endroit où il pourrait être installé, soit de seulement réaliser un centre aquatique ou d’y annexer d’autres services comme des gymnases ou salles.

Le mandat sera réalisé d’ici huit semaines et les résultats seront déposés aux membres du conseil lors de la séance publique d’août. La Ville fera par la suite un choix en fonction des besoins démontrés par l’étude.

Une étude avait été réalisée une première fois en 2009 pour un centre multisports. Elle avait démontré que les infrastructures sportives de la Ville de Sorel-Tracy étaient dans un mauvais état. Deux propositions avaient été retenues à cette époque, dont la construction d’un gymnase compétitif double avec soccer intérieur à 11 joueurs, d’une piste de course à pied et de deux salles polyvalentes. Cette option était estimée à 23,8 M$. La deuxième possibilité était celle d’un gymnase compétitif double muni de deux salles polyvalentes et d’une salle de combat pour une somme de 6,1 M$.

En décembre 2017, la Ville de Sorel-Tracy a relancé son projet. Le conseil a toutefois décidé d’inclure dans son projet initial un centre aquatique puisque la piscine Laurier-R.-Ménard est maintenant désuète.

Selon la Ville, un investissement dans la piscine actuelle est urgent pour la mettre aux normes et permettre son utilisation en attendant que le projet de centre multisports se concrétise. Un montant de 150 000$ a été prévu à son budget 2018 pour le réaliser ainsi qu’une autre somme de 1,2 M$ pour la réfection de l’enveloppe extérieure de la piscine municipale.

Les cinq phases de l’étude

Phase 1 : Identification des besoins et des orientations à l’offre de service du futur complexe aquatique et récréatif

Phase 2 : Définition des clientèles et des services à offrir

Phase 3 : Élaboration du concept d’aménagement

phase 4 : Élaboration et évaluation du cadre financier et de la stratégie de réalisation

Phase 5 : Rédaction et présentation du rapport final

image