27 mars 2020
Sorel-Tracy envoie 90 employés à la maison
Par: Sébastien Lacroix
Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a fait le point à quelques reprises via des vidéos publiées sur sa page Facebook.
Photo capture d’écran

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a fait le point à quelques reprises via des vidéos publiées sur sa page Facebook. Photo capture d’écran

La Ville de Sorel-Tracy a mis à pied temporairement 90 employés non essentiels en raison du coronavirus qui paralyse le Québec. Ce qui représente 40 % de ses effectifs et comprend autant des cols bleus, des cols blancs que des cadres.

Publicité
Activer le son

Sorel-Tracy n’a toutefois pas voulu maintenir le salaire de ses employés municipaux, comme l’a fait la Ville de Montréal ou le gouvernement du Québec avec les travailleurs de l’éducation. Ceux-ci avaient le choix entre prendre leurs semaines de vacances restantes, de se servir de leurs journées de maladie, ou encore d’opter pour le mesures d’aides temporaires mises sur pied par le fédéral.

« Dans leur cas, ce sont des paramètres qui étaient inclus dans leurs conventions collectives. Ce qui n’est pas le cas chez nous, précise le maire Serge Péloquin. Nous avons respecté les règles de notre convention collective. Comme l’a fait Québec, Saguenay et Sept-Îles. »

Le maire assure toutefois que la Ville de Sorel-Tracy n’a pas pris cette décision en raison d’un manque de liquidité occasionné par le report du paiement des taxes municipales. Celui-ci a finalement été fixé au 30 juin.

« Nous ne l’avons pas fait pour sauver de l’argent, soutient le maire Péloquin. C’est certain que nous avons des budgets serrés et que nous ne pouvons pas avoir des surplus à l’infini. Nous avons pris une décision administrative pour gérer de façon responsable et essayer de prévoir l’imprévisible. »

Ouverts ou fermés?

Parmi les services qui sont maintenus, on compte les pompiers, les premiers répondants, l’usine de filtration d’eau, l’entretien des bâtiments, la voirie, les communications, le greffe ainsi que des personnes pour répondre aux requêtes par téléphone et par courriel.

L’opération de réparation de nids-de-poule qui était grandement attendue dans les rues de la ville sera également maintenue. Des travaux d’urgence ont d’ailleurs été entrepris sur le boulevard Fiset, la semaine dernière. Le balai mécanique sera aussi passé dans les rues.

Les services de transport en commun seront également maintenus, autant pour les autobus Sorel-Longueuil que pour les Taxibus et le service de transport adapté et collectif régional (STACR).

Le conseil municipal est également dans l’obligation de maintenir ses activités et de tenir des séances publiques. Celles-ci se tiendront toutefois à huis clos et il sera possible de les visionner par webdiffusion.

Par ailleurs, les activités culturelles, récréatives, sportives ou communautaires ont cessé. Une vingtaine de bâtiments municipaux sont d’ailleurs fermés, tout comme l’écocentre.

Les parcs municipaux ont également été fermés. Ce qui ne signifie toutefois pas qu’il sera interdit de prendre sa marche au parc Regard-sur-le-Fleuve, par exemple. « Il sera toujours possible de les traverser, en autant que les gens respectent une certaine distance. On ne veut pas que les gens s’assoient et qu’il y ait des attroupements, ou qu’ils se mettent flâner ou à jaser », précise le maire de Sorel-Tracy.

Des conseillers en action

Les conseillers de la Ville de Sorel-Tracy sont également mis à profit pour s’assurer du bien-être des personnes de 70 ans et plus qui sont en confinement à la maison. Ils sont sur le téléphone et appellent les aînés de leur district pour prendre de leurs nouvelles. « Il y en a qui font des tournées. Ils font des suivis et ils prennent les requêtes pour que nous puissions faire des ajustements », souligne Serge Péloquin.

image