24 mai 2017
Sorel-Tracy doit diversifier son économie, selon le président de Desjardins
Par: Deux Rives
Le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier. | Photo: Gracieuseté

Le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier. | Photo: Gracieuseté

À l’occasion de sa conférence à Sorel-Tracy le 25 mai, le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, a accepté d’offrir une entrevue exclusive au journal.

Q1: Pouvez-vous élaborer sur le sujet couvert lors de votre conférence du 25 mai?

R1: Tout d’abord, je veux faire un tour de roue de l’état de l’économie au Québec, des perspectives du Québec, du Canada et à travers le monde, de 2017 et des prochaines années. L’objectif de la conférence est de rassurer les gens et de leur dire qu’on a des perspectives positives, avec un zoom un peu plus spécifique sur la grande région de Sorel-Tracy. Je pense que Sorel-Tracy doit diversifier son économie. Le goût de se lancer en affaires a un peu reculé dans les derniers résultats de sondages dans la région. Il ne faut pas attendre que les solutions viennent d’ailleurs. Il faut se prendre en main. Les entrepreneurs sont ceux qui créent une richesse dans une société et qui créent des entreprises. Desjardins a tout le panier de services pour vous accompagner, incluant du capital de risque.

Q2: Quels sont les investissements faits par Desjardins dans la région?

R2: La caisse Pierre-De Saurel est un partenaire important des fêtes du 375e de la ville. On a investi au niveau d’Écomonde, de la technopole en technologie industrielle, du Parc éolien Pierre-De Saurel et du Biophare. En 2016 seulement, on a retourné environ 1,6 million de dollars en ristournes à nos membres et 100 000$ dans le fonds d’aide au développement du milieu, réinjectés dans les organismes locaux et dans les communautés. Ce sont aussi 140 emplois créés par la caisse. On a remis l’an passé 25 000$ en bourse d’études à des étudiants de la région. […] Si on enlevait les caisses Desjardins de plusieurs régions du Québec, ce serait plusieurs arénas, festivals et activités communautaires qui n’auraient pas le même rayonnement. Certainement que des entrepreneurs n’auraient pas accès à du financement et à de l’accompagnement. […] Je suis très fier de l’implication de Desjardins et de la caisse Pierre-De Saurel dans votre région.

Q3: En quoi c’est important pour la caisse d’être tant impliquée dans une région?

R3: Essentiellement, on revient à la base même du Mouvement Desjardins. La finalité, ce n’est pas de faire du profit. C’est d’enrichir la vie des personnes et des communautés, c’est l’intérêt des membres. Des gens vont dire que c’est une institution financière comme une autre, que c’est devenu semblable à une banque, mais la réponse est non. Si on était une banque, on ne ferait probablement pas tous ces retours vers la communauté, on garderait ça en profit et on verserait le tout en dividendes à nos actionnaires. C’est dans notre mission d’exercer un leadership socioéconomique au Québec. Quand on aide les différents projets, ce qu’on fait, c’est qu’on aide la communauté à être plus prospère et dynamique. À la fin de la journée, c’est tout le monde qui en sort gagnant.

Q4: Quels impacts ont eu les récentes fusions des trois caisses (Pierre-De Saurel, Riviera et Centre) à Sorel-Tracy?

R4: Après quelques années depuis les fusions, ce qu’on constate, c’est que les regroupements de caisses nous ont permis d’avoir une offre de services qui est encore plus adaptée, pertinente, performante auprès des gens. Il faut aussi rappeler que les fusions de caisses ne se produisent pas si chacune des assemblées générales des caisses fusionnantes n’acceptent pas par vote la fusion. Ce n’est pas une décision qui est prise dans mon bureau. On prend le temps d’expliquer à nos membres les avantages.

Souvent, ces fusions sont issues d’une réflexion qui est entamée par les conseils d’administration des caisses. Avec la direction générale, ils regardent l’évolution du milieu; s’il y a une pénurie de personnel, une difficulté à recruter, des départs à la retraite, etc. Ils évaluent la qualité des opérations, des ressources humaines. Un autre élément est qu’on va générer une économie financière qui nous permet de mieux capitaliser la caisse ou d’avoir plus de ristournes à la communauté. La dynamique d’une région s’adapte. Desjardins évolue et n’est pas statique. On s’assure aussi d’avoir une caisse qui suit l’évolution de son milieu.

Q5: Quel rôle les femmes, dont Dorimène Desjardins, ont-elles joué dans la création des caisses?

R5: Je pense qu’il est légitime que la région de Sorel-Tracy soit fière de la naissance de Dorimène Desjardins dans la région. Elle a contribué de manière importante au développement du Mouvement Desjardins. Elle a été reconnue, en octobre dernier, comme une personne d’importance historique nationale par le gouvernement du Canada. J’ai toujours senti que c’était une grande source de fierté pour la caisse Pierre-De Saurel et demain, je vais lui faire un petit clin d’œil durant ma conférence.

Aussi, je veux souligner le fait que toutes ces années, les femmes ont joué un rôle dans l’ombre, alors que c’était elles qui géraient sans salaire les caisses. […] Desjardins fait partie des six plus grandes institutions bancaires canadiennes. Elle est la seule chez qui une femme a joué un rôle si important dans sa fondation. Dorimène Desjardins était une précurseure, alors qu’elle s’impliquait en 1900 et que bien des femmes ont intégré tardivement le marché du travail. C’est une fierté de l’entreprise. […] Desjardins est un employeur qui engage à près de 50% des femmes. Je pense que ça fait une entreprise plus forte lorsqu’il y a de la diversité. C’est important dans les valeurs du Mouvement Desjardins.

Pourcentage des genres en chiffres chez Desjardins:

Cadres supérieurs – femmes 105 26,1%
Cadres supérieurs – hommes 298 73,9%
Gestionnaires – femmes 1 784 57,7%
Gestionnaires – hommes 1 306 42,3%
Employés – femmes 29 813 70,2%
Employés – hommes 12 661 29,8%
Sous-total femmes 31 702 69,0%
Sous-total hommes 14 265 31,0%
image