15 décembre 2015
Sorel-Tracy: des projets en tête, mais pas de hausse de taxes en 2016
Par: Louise Grégoire-Racicot
Le maire Serge Péloquin et la directrice du service des Finances et trésorière de la Ville de Sorel-Tracy, Vicky Bussières, ont expliqué les différentes parties du budget 2016. | Photo:TC Média - Gracieuseté de la Ville de Sorel-Tracy

Le maire Serge Péloquin et la directrice du service des Finances et trésorière de la Ville de Sorel-Tracy, Vicky Bussières, ont expliqué les différentes parties du budget 2016. | Photo:TC Média - Gracieuseté de la Ville de Sorel-Tracy

Le conseil municipal de Sorel-Tracy n’augmentera que de 10$ le compte de taxes de ses contribuables en 2016. Ce qui équivaut à un troisième gel consécutif de taxes en autant d’années, et ce, même si la Ville augmente son budget à 55,2 M$ (6,8%) en 2016.

Ainsi les propriétaires d’une maison moyenne de 176 662$ payeront 2 406,30$ (1,11$/100$) dans le secteur Sorel et 2 295,78$ (1,05$/100$) dans le secteur Tracy.

Cette différence de taux provient des dettes accumulées par les anciennes villes, avant la fusion en 2000.

En commentant, non sans fierté, le budget voté unanimement le 14 décembre, le maire Serge Péloquin expliquait « qu’en ces temps de climat économique plus incertains, il fallait absolument augmenter nos revenus pour assurer la continuité de nos projets. Il a fallu se donner un budget responsable, sans augmentation de taxes. »

La Ville n’a pas à renoncer pour autant à des projets parce qu’elle sait maintenant les aborder en considérant les sources de financement autre que l’emprunt à long terme, a expliqué la trésorière Vicky Buissières.

« Nous avons fait avancer des projets comme la marina, l’Écomonde, la mise à niveau de nos bâtiments, l’augmentation des services de Taxibus la réparation du toit du Colisée sans augmenter les taxes. C’est possible de poursuivre , nous le savons », a rajouté M. Péloquin.

Il faut, a précisé Mme Bussières, réaliser des travaux admissibles aux subventions et respecter les ratios cibles de la Politique de gestion de la dette.

Plus de revenus

La Ville profite notamment de l’augmentation de 34 M$ à son évaluation totale de même que du 10$ de plus par logement qu’elle exige pour le traitement des matières résiduelles (350 000$).

En 2016, Mme Bussières évalue à 530 000$ les revenus qu’elle tirera de la construction en cours de la nouvelle prison. Elle profitera de 340 000$ provenant de la taxe sur l’essence remboursable.

Des ententes profitables

Les nouvelles ententes conclues avec des municipalités voisines (en loisirs et sécurité incendie) lui permettront de recevoir 1,83 M$ de plus, et ce même si elle encourt des dépenses additionnelles pour les actualiser.

La dépense la plus importante à rencontrer en 2016 est certes la réorganisation du service de sécurité (450 000$) pour assurer la présence de 10 pompiers sur les lieux d’un sinistre en 15 minutes.

Sa quote-part pour le transport en commun (CIT Sorel-Varennes) coûtera 80 000$ de plus en raison de la nouvelle répartition des coûts entre municipalités participantes, ainsi qu’une étude sur les besoins des usagers.

La Ville continue cependant de soutenir des organismes (1 483 590$) ainsi que le logement social grâce à des subventions de 40 000$ à Habitat Pierre-De Saurel et de 50 000$ au Grand Héron (logement pour personnes avec problème de santé mentale).

Elle fera aussi des immobilisations importantes de 42,1 M$ au cours des trois prochaines années, dont 16,276 M$ en 2016.

Immobilisations 2016 Montant
Travaux réseaux d’égouts et d’aqueduc 2 150 000$
Autres travaux de génie 965 000$
Aménagement Éco-parc (terrains industriels) 1 500 000$
Réfection de trottoirs et chaussées 920 000$
Pistes cyclables 200 000$
Rénovation de bâtiments 1 647 000$
Aménagement du quai numéro 2 4 000 000$
Participation au projet Écomonde 800 000$
Parc régional des Grèves 200 000$
Carré Royal 100 000$
Parcs et terrains de jeux 710 000$
image