24 mars 2017
Sorel-Tracy a dû défrayer 275 000$ pour déneiger la ville
Par: Louise Grégoire-Racicot
ll faut de quatre à cinq heures pour que les équipements parcourent tous les secteurs de la ville. | Photo TC Média - Pascal Cournoyer

ll faut de quatre à cinq heures pour que les équipements parcourent tous les secteurs de la ville. | Photo TC Média - Pascal Cournoyer

La tempête du 14 mars, qui a laissé 34,6 cm de neige derrière elle, a coûté en déneigement à la ville de Sorel-Tracy quelque 275 000$.

Ce coût inclut le versement de quelque 225 000$ aux entreprises Piette et Gersol qui détiennent le contrat annuel de déneigement pour la saison hivernale 2016-2017, a révélé une porte-parole de la Ville, Marie-Lise Tellier.

La neige enlevée a été transportée par Vrac Richelieu au site des neiges usées de la rue Union. Une dépense estimée à quelque 50 000$.

Mille cinq cents voyages de neige

De fait, les camionneurs y ont acheminé 1500 voyages de neige. De ce nombre, 855 ont été chargés dans les secteurs déneigés par les employés municipaux.

Les autres voyages ont été effectués par les employés de la Ville, mais aussi par les entrepreneurs qui effectuent le déneigement pour le compte de la ville. Le coût du transport est alors inclus dans leur contrat.

Des frais additionnels de sécurité incendie

Des suppléments de 1467$ ont aussi été affectés pour défrayer les salaires d’un officier et de trois pompiers du Service de sécurité incendie à Sainte-Victoire-de-Sorel qui ont été ajoutés, durant 15 heures, aux dix pompiers de garde aux casernes de Sorel-Tracy. Ces sapeurs supplémentaires ont été affectés à la caserne de Sainte-Victoire-de-Sorel, histoire de pouvoir intervenir rapidement en cas de situations d’urgence en milieu rural.

Enfin, ne sont pas comptabilisés dans ces coûts, les heures travaillées par les employés du Service des travaux publics affectés notamment au déneigement du centre-ville. Quatre employés au quart de soir, sept au quart de nuit et 17 au quart de jour y travaillent.

« Mais il n’y a eu aucun coût supplémentaire à ce chapitre, car aucun n’a travaillé en temps supplémentaire, les équipes de soir et de nuit étant encore en fonction. Tous les employés effectuaient leur quart normal de travail, tempête ou non. Ce sont alors les mêmes coûts par employé », a-t-elle décrit.

Satisfaite

Trois jours après la tempête, le directeur des communications Louis Latraverse se réjouissait des résultats obtenus. « Les services ont redoublé d’efforts pour assurer la sécurité des citoyens. Nous avons concentré nos efforts à dégager en priorité les voies de circulation sur lesquelles des citoyens devaient circuler durant la tempête. Plus de 40 000 mètres cubes de neige ont été ramassés et les opérations de déneigement se sont relativement bien déroulées. »

Rappelons que 34,6 des 149,7 cm de neige tombés cet hiver, soit près du près du quart de la neige ramassée, l’ont été au cours de cette seule tempête du 14 mars.

Année

Coûts de déneigement

2012-2013

1 442 821 $

2013-2014

1 167 146 $

2014-2015

1 409 100 $

2015-2016

1 303 485 $

2016-2017

L’année n’est pas terminée

Année

Total en cm

2012-2013

262,60

2013-2014

203,60

2014-2015

224,00

2015-2016

200,70

2016-2017

149,70*

* Les mois de février et mars ne sont pas comptabilisés en 2016-2017.

image