8 octobre 2021
Serge Péloquin veut miser sur le développement économique durable
Par: Jean-Philippe Morin

Le candidat à la mairie Serge Péloquin cite le développement économique durable et la revitalisation du centre-ville parmi ses priorités. Photo gracieuseté

Serge Péloquin veut continuer de développer l’offre touristique globale du centre-ville. Photo gracieuseté

Le maire sortant de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a présenté quelques-unes de ses actions liées aux grands thèmes de sa plateforme électorale. Une des priorités de sa campagne demeure le développement économique durable qui continuera de s’effectuer avec la collaboration des entreprises, des commerçants, actuels et futurs, ainsi que des organismes économiques de la région.

Publicité
Activer le son

Pour le candidat à la mairie, l’un des rôles de la Ville est de créer de nouvelles dispositions facilitantes afin d’accueillir de nouvelles entreprises, surtout dans un contexte de développement économique durable. Il cite entre autres en exemple la réhabilitation des anciens terrains d’Hydro-Québec, appelés Zone industrialo-portuaire (ZIP), qui a permis à QSL d’investir 25 M$ et de créer 40 emplois au terme de sa première phrase et à la société Charbone d’investir 19 M$ et créer 45 emplois pour produire de l’hydrogène vert dès avril 2022. Selon M. Péloquin, les démarches se poursuivent pour accueillir d’autres entreprises avec des valeurs durables.

« Quand on parle de développement économique, il faut inclure le développement des pôles touristiques et culturels, les nouveaux emplois, les défis de la pénurie de main-d’œuvre, l’immigration, le soutien à l’économie sociale et à l’action communautaire, et finalement, le désenclavement de Sorel-Tracy par la création d’un boulevard urbain en continuité de l’autoroute 30 jusqu’à la route 122 », énumère-t-il dans un communiqué de presse.

Un plan pour le centre-ville

M. Péloquin se dit fier de l’équipe mise en place récemment pour le développement du centre-ville. Ce comité aviseur, nommé en conseil de ville le 4 octobre dernier, est formé du député Jean-Bernard Émond, du maire Serge Péloquin, des conseillers Jocelyn Mondou, Stéphane Béland et Patrick Péloquin ainsi que des citoyens Corina Bastiani, François St-Germain et Keven Hébert. Le DG de la Chambre de commerce de Sorel-Tracy, le DG de la Ville et un représentant du Service de la planification et du développement urbain en font également partie, tout comme un représentant du ministère de l’Innovation et un représentant du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Des montants de 800 000 $ du provincial et 300 000 $ de la Ville permettront, en plus de la revitalisation du centre-ville, la rénovation de ses façades et de ses bâtisses à caractère patrimonial. « Nous continuerons de développer l’offre touristique globale à partir de la Maison des gouverneurs, vers la Gare de Sorel, le Centre des arts contemporains du Québec sur le Richelieu qui bientôt inauguré, le Marché des arts Desjardins, les restaurants et boutiques du centre-ville, le carré Royal, la Gare fluviale de Sorel-Tracy, le quai Catherine-Legardeur, Statera, le Biophare, le parc Regard-sur-le-Fleuve et nos deux Marinas de Saurel », énumère M. Péloquin.

Selon le candidat à la mairie, des investissements réalisés au cours des dernières années ont permis de redonner accès aux rives aux citoyens. Grâce aux subventions provinciales, au financement privé et au soutien de la Ville, les citoyens et les touristes peuvent en profiter pleinement, découvrir ou redécouvrir le fleuve et la rivière et profiter d’attraits touristiques de grande qualité, argue-t-il.

« Je suis très conscient que nous avons encore devant nous de grands défis, mais nous avons aussi de grands talents, laissons-les s’exprimer… au bénéfice de tous », conclut Serge Péloquin.

image