3 décembre 2020
Serge Péloquin a la tête remplie de projets
Par: Katy Desrosiers

Un des projets qui devrait voir le jour en 2021 à Sorel-Tracy est la salle de spectacle iO, en forme de dôme. Photo gracieuseté

Malgré la pandémie, le maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin ne manque pas de projets pour faire découvrir ou redécouvrir le potentiel et la beauté de Sorel-Tracy, « une ville qui a des tatous, mais un cœur tendre ».

Publicité
Activer le son

La Ville se prépare déjà en vue de l’été 2021. « Il faut qu’il soit agréable. On continue à planifier nos grands événements. La relance de Statera, les Régates de Sorel-Tracy, le Gib Fest, la salle de spectacle iO et les autres événements comme Riverside, les spectacles dans les parcs et les expositions en plein air. Si on peut faire des rassemblements, que ce soit des petits ou des grands, on va faire en sorte que nos partenaires qui créent ces grands événements trouvent une façon de modeler leur production », affirme le maire.

M. Péloquin est conscient que l’été prochain, les gens vont avoir hâte de se retrouver. Il ne faut donc pas baisser les bras, pour entre autres être prêts à soutenir les artistes locaux, durement touchés.

« On les maintient dans le calendrier en gardant une carte dans notre manche pour s’ajuster au besoin. Il faut se donner une vie. Et on va le faire, mais de façon responsable. L’été prochain, j’ai l’impression que ça va s’atténuer et qu’on sera capable d’ouvrir un peu plus les accès », ajoute le maire, en effleurant l’espoir d’un vaccin efficace sous peu.

Ainsi, aucun projet n’est complètement annulé. Certains seront simplement réalisés différemment.

Parmi les autres projets prévus au plan triennal d’immobilisation, le maire souligne la réparation des rues et des nids-de-poule, la réfection de conduites pour régler la problématique d’eau jaune et l’aménagement de pistes cyclables. Peu importe les projets à venir, le maire atteste d’une chose : « Élection ou pas, ce n’est pas comme ça qu’on raisonne dans le moment. On est conscients que ça arrive dans un an. Mais les projets prévus, on les a adoptés au budget et notre devoir, c’est de les livrer », souligne-t-il.

Le maire mentionne également que ses préoccupations et celles du conseil sont portées vers l’économie, la santé et l’éducation.

Pour l’économie, il rappelle la campagne « J’ai trouvé à Sorel-Tracy », mise sur pied avec la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy et la vente de cartes-cadeaux bonifiées pour aider les commerçants locaux. « On travaille ensemble, on se mobilise. Ça va continuer tout au cours de l’année qui va suivre », assure-t-il.

Il garde aussi en tête son plan de revitalisation du centre-ville.

« La Ville de Sorel-Tracy a beaucoup de potentiel et je veux qu’elle continue de se développer, avance le maire. Et elle va se développer avec la participation de tout le monde. Un beau signal qui a été donné, c’est la création de Développement économique Sorel-Tracy et région. »

Pour la création de cette nouvelle entité, la ville-centre et la MRC de Pierre-De Saurel se sont entendues sur leur vision du développement économique régional après plusieurs mois de discussions.

« Quelle belle façon de travailler ensemble pour arriver à des projets positifs! Et c’est dans cet esprit-là que j’imagine qu’on va se retrouver tout au long de 2021 », lance-t-il.

Travailler le positionnement

Dans une optique à plus long terme, Serge Péloquin aimerait travailler le positionnement de la Ville dans l’imaginaire des gens de l’extérieur.

« Si j’avais un travail à faire, ce serait de faire en sorte que les gens redécouvrent Sorel-Tracy, sa beauté, son caractère et sa personnalité forte. C’est important de le dire. Elle a des marques, des cicatrices, mais elle a aussi une beauté à travers tout ça! », avance le maire.

Il désire aussi « une ville qui a le pied sur le gaz, pas sur le brake ».

image