25 mai 2015
Sept basketteuses se taillent une place dans les équipes nationales
Par: Jean-Philippe Morin

Parmi les équipes nationales féminines U14, U15 et U17 du Québec, sept joueuses des Polypus des écoles Fernand-Lefebvre et Bernard-Gariépy et un entraîneur sont parvenus à se tailler une place dans les formations, faisant de Sorel-Tracy la ville la plus représentée pour son programme de basketball.

Le succès du basketball féminin à Sorel-Tracy ne date pas d’hier. Des Vaillantes au primaire jusqu’aux Polypus au secondaire, les équipes de filles ont toujours eu du succès.

Dans l’équipe U14 dirigée par le Sorelois Éric Fréchette, les joueuses s’étant taillé un poste sont Alysia Parenteau, Mégane Gouin, Rachel Noury Pelletier et Britany Chiasson. Dans l’équipe U15, Jasmine Martel fera partie de la formation. Pour les U17, Myriam Leclerc s’est assurée un poste, alors que Laurie Gouin fait partie des dernières joueuses au camp. Elle saura au cours des prochaines semaines si elle s’est taillé une place.

« Je n’ai pas le décompte exact, mais de ce que je peux voir, Sorel-Tracy est le programme de basketball le mieux représenté du Québec dans ces équipes! C’est une belle fierté. Et les quatre Soreloises qui font partie de mon équipe U14 n’ont pas volé leur sélection. En discussion avec les autres entraîneurs, je n’ai pas eu à pousser, leur choix était évident », explique Éric Fréchette.

Des tournois à venir

Dès les 30 et 31 mai, les U14 seront en compétition au tournoi de l’UQÀM, puis du 3 au 5 juillet à Longueuil au Festival d’été de la Fédération de basketball du Québec. L’équipe terminera son été de compétition dès la semaine suivante au tournoi Battle of the Borders (Vermont, New York et Massachussetts).

Chez les U15, Jasmine Martel et son équipe feront les deux mêmes premiers tournoi que les U14 avant de s’envoler au Mexique pour un camp d’entraînement. À leur retour, les basketteuses joueront à Edmonton pour le Championnat national du 24 au 29 juillet 2015.

Finalement, les U17 seront aussi au Festival d’été de Longueuil, puis après un camp d’entraînement intensif de deux semaines à Montréal, les filles seront aussi du Championnat national à Edmonton, fin juillet.

image