27 novembre 2015
Sainte-Anne-de-Sorel accueillera un projet récréotouristique en 2016
Par: Sarah-Eve Charland

Un nouveau projet récréotouristique verra le jour au printemps 2016 sur l’ancien site de l’Aéroparc des îles situé à Sainte-Anne-de-Sorel, récemment acquis par un groupe de promoteurs.

Alors qu’il s’agit des prémisses du projet, l’un des promoteurs a accepté de confirmer l’information en préférant taire son nom. Le groupe de promoteurs a acheté le terrain le 20 octobre dernier au coût de 350 000$.

« On cherchait au départ une franchise. On a trouvé l’annonce du site par hasard. La place nous est tombée du ciel. Habituellement, on doit trouver un projet pour ensuite trouver l’endroit. De notre côté, on a fait les choses à l’envers », affirme-t-il.

Le projet est loin d’être définitif. Les promoteurs sont encore en mode brainstorm, ajoute-t-il. Même s’ils comptent garder la vocation d’hébergement, ils ne savent pas encore quels seront les autres services offerts.

« Il y aura peut-être des concessionnaires. On a l’idée d’ouvrir un kiosque pour joindre des activités de plein air et de kayak. On a beaucoup d’idées, mais on n’a pas encore déterminé concrètement le projet », explique-t-il.

Les promoteurs espèrent ouvrir le site, qui n’a toujours pas de nom, au public au printemps. D’ici là, ils procéderont à des rénovations sur le site qui s’étend sur 29 hectares.

Une bonne nouvelle pour la région

Ce nouveau projet est une bonne nouvelle pour la région, affirme Jessica Brousseau de l’Office du tourisme de Sorel-Tracy.

« Dans l’imaginaire des gens, Sainte-Anne-de-Sorel, c’est le pays du Survenant et des îles. C’est donc un secteur recherché. Quand il y a des nouveaux projets, c’est toujours positif pour nous. »

En plus d’offrir des activités de plein air, ce qui est de plus en plus populaire selon Mme Brousseau, les promoteurs proposeront des offres différentes dans la région.

« Quand les gens nous demandaient de louer des chalets, on avait très peu de choix, même chose pour ce qui est des salles de réception en plein air. Maintenant, on va pouvoir proposer ce site. Ça donne une nouvelle alternative », ajoute-t-elle.

« Ce site a du potentiel. Je suis content de voir que des promoteurs ont repris en main ce site. Ils semblent avoir plusieurs idées. Il y a plusieurs possibilités. Même s’il s’agit d’un projet embryonnaire, cela pourra certainement stimuler le tourisme », ajoute le maire de Sainte-Anne-de-Sorel, Michel Péloquin.

Les promoteurs travaillent en collaboration avec le Centre local de développement (CLD) Pierre-De Saurel, l’Office du tourisme et la municipalité de Sainte-Anne-de-Sorel.

image