17 janvier 2017
Saint-Joseph-de-Sorel: Rio Tinto Fer et Titane conteste son évaluation
Par: Louise Grégoire-Racicot
Rio Tinto Fer et Titane paye des taxes tant à Saint-Joseph-de-Sorel qu’à Sorel-Tracy. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Rio Tinto Fer et Titane paye des taxes tant à Saint-Joseph-de-Sorel qu’à Sorel-Tracy. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) conteste l’évaluation attribuée à ses immeubles dans le nouveau rôle d’évaluation de Saint-Joseph-de-Sorel.

C’est ce que nous a confirmé sa porte-parole, Claudine Gagnon. « Nous sommes actuellement en discussion et nos équipes respectives poursuivent leur travail », a-t-elle brièvement commenté.

Quant aux élus de Saint-Joseph-de-Sorel, ils avaient vu venir le coup. En octobre dernier, ils avaient déposé un nouveau rôle d’évaluation à partir duquel ils ont établi le budget de 2017 et le compte de taxes de chaque contribuable. Mais en décembre, devant la crainte que son principal payeur de taxes RTFT ne conteste son évaluation, il avait adopté un résolution à deux volets.

Le premier réitère sa confiance envers l’expertise et le professionnalisme de sa firme d’évaluateur. Le deuxième incite les dirigeants de RTFT à comparer les taux de taxes pour les sites industriels similaires dans d’autres municipalités.

Saint-Joseph argumente

« Saint-Joseph-de-Sorel a établi un taux de taxe industriel raisonnable et des plus avantageux en comparaison des taux industriels qui ont cours dans la région par les années passées. Nos taxes sont plus basses qu’à Sorel-Tracy », dit le maire Olivar Gravel.

La municipalité a aussi fait largement sa part en n’augmentant pas ses taxes depuis quatre ans, poursuit-il.

« Nous avons agi en bons administrateurs. Nous ne pouvons faire plus, et ce, même s’ils disent que nous sommes les seuls à ne pas avoir fait d’efforts pour diminuer leur compte de taxes », complète le maire en précisant qu’il appartient aux évaluateurs des deux parties de se rencontrer et de discuter de la valeur des arguments de chacun.

M. Gravel reconnaît que les contribuables ont le droit de contester leur évaluation. Ils ont d’ailleurs jusqu’en avril pour le faire, précise-t-il.

« Nous avons basé notre budget sur le nouveau rôle déposé et taxé en fonction des dépenses envisagées. »

« Si un arbitre décide de changer les évaluations contestées, cela nous forcera à ajuster le taux de taxes en conséquence! », a-t-il conclu.

C’est d’autant vrai que son budget 2017 en est un équilibré de 4 583 095$ dont la moitié est défrayée par les taxes de RTFT.

S’il advenait une baisse importante de l’évaluation de l’entreprise, la Ville aurait un manque à gagner important à absorber.

Il y a plusieurs années que l’entreprise invite la municipalité à mettre la pédale douce en matière de taxes foncières, évoquant la faiblesse de ses marchés ou des investissements importants faits ou à venir.

La part du lion

Trois industries assument ensemble plus de 55% des charges annuelles de Saint-Joseph-de-Sorel

Rio Tinto Fer et Titane

Forges de Sorel

Terminal maritime Sorel-Tracy

Évaluation 2017-2019

102 394 100$

5 003 100$

5 726 899$

Évaluation 2014-2016

102 397 200$

4 996 600$

5 607 100$

Variation

(3 100)$

6 500$

119 799$

Taxes en 2017

2 293 627,84$

112 069,44$

128 280,32$

Taxes en 2016

2 293 697,28$

111 923,84$

125 724,04$

Variation

(69,44)$

145,60$

2 556,25$

image