2 juin 2021
Tour du courage PROCURE
Rouler pour aider à combattre le cancer de la prostate
Par: Katy Desrosiers

Le Sorelois Louis Papillon a commencé dès la fin de semaine du 20 mai à rouler dans le cadre de son second Tour du Courage PROCURE. Photo gracieuseté

Le Sorelois Louis Papillon en est à sa deuxième participation au Tour du Courage PROCURE, qui vise à pédaler afin d’amasser des dons pour la recherche sur le cancer de la prostate et venir en aide aux gens atteints. Cette année, il s’est entouré d’autres cyclistes afin de donner encore plus.

Publicité
Activer le son

Normalement, le Tour du Courage PROCURE est un événement unique, rassemblant plus d’une centaine de cyclistes. L’an dernier et cette année, en raison de la pandémie, la formule a été revue. Le défi se déroule plutôt sur un mois complet et de façon individuelle. Chaque participant ou équipe choisit une distance et un montant à atteindre. La période pour effectuer le défi est du 20 mai au 20 juin.

Comme l’an dernier, l’objectif que s’est fixé Louis Papillon pour lui-même et chaque membre de son équipe est de rouler 360 km d’ici la fête des Pères le 20 juin. Le chiffre est symbolique puisque chaque mois, 360 Québécois sont diagnostiqués avec un cancer de la prostate.

Rassembler une industrie

Pour constituer l’équipe Hydro Power Québec, M. Papillon, qui travaille chez GE Énergie Renouvelable, a contacté des gens qui travaillent également dans le domaine de l’hydroélectricité, mais aussi du côté des compétiteurs et des fournisseurs. Neuf hommes ont répondu à l’appel et chacun s’est ainsi engagé à rouler 360 km et récolter au moins 750 $. Quatre, dont M. Papillon, habitent ou sont originaires de Sorel-Tracy.

« Dans la région, beaucoup de gens travaillent dans l’hydroélectricité. […] On a essayé de combiner l’aspect régional avec l’industrie et cette cause-là du cancer de la prostate. C’est une industrie dans laquelle il y a beaucoup d’hommes, donc les gens sont plus facilement concernés par ce sujet. Nécessairement, dès qu’on gratte un peu, on connaît des gens autour de nous qui sont atteints de la maladie », explique le capitaine de l’équipe.

Le premier jour du défi, l’équipe avait déjà amassé 14 000 $, alors que l’objectif avait été fixé à 15 000 $. Quelques jours suivant le départ, chaque participant avait dépassé son minimum de dons à atteindre. « Dans mon cœur, si on pouvait se rendre à 20 000 $, je serais bien content », lance Louis Papillon.

Renouer avec le vélo

Certains des membres de l’équipe avaient pris une pause du cyclisme depuis le début de la pandémie.

« C’était comme une façon de les remotiver à bien partir ce printemps et à se mettre en forme. C’est bien et il y a un petit volet compétitif entre les membres de l’équipe pour savoir qui va faire le plus de kilométrage ou amasser le plus d’argent », raconte M. Papillon.

Pour l’instant, chaque cycliste pédale de son côté. Toutefois, dès la mi-juin, ils songent à organiser une sortie en groupe. Ils avaient déjà effleuré l’idée de faire un 360 km en 24 heures à relais ou bien une grande boucle de 150 km à faire tous en même temps.

Jusqu’à maintenant, l’équipe est en tête au Québec pour ce qui est du nombre de donateurs et est quatrième pour ce qui est du montant accumulé.

M. Papillon remercie d’ailleurs les députés Louis Plamondon et Jean-Bernard Émond, ainsi que le maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin, qui ont donné pour la cause.

Il est possible de contribuer à la collecte de fonds jusqu’au 20 juin sur la page de l’équipe Hydro Power Québec via le site Internet du Tour du Courage PROCURE.

Le cancer de la prostate est le plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes. Les gens ayant des questions ou inquiétudes peuvent entre autres communiquer avec un des professionnels de la santé de PROCURE gratuitement et en tout temps au 1 855 899-2873.

image