11 décembre 2019
Catégorie pré-novice
Rose Théroux championne canadienne de patinage artistique
Par: Jean-Philippe Morin

Rose Théroux (au centre) est grimpée sur la première marche du podium à Edmonton le 29 novembre. Photo gracieuseté

Rose Théroux est championne canadienne de patinage artistique dans la catégorie pré-novice. La patineuse de Sainte-Victoire-de-Sorel a livré une performance sans faille lors de son programme long pour devancer 44 patineuses à l’occasion des Défis de Patinage Canada, qui ont eu lieu le 29 novembre à Edmonton.

Publicité
Activer le son

La jeune athlète de 12 ans n’en revient pas encore d’avoir tout raflé cette année. En plus de ce titre canadien, elle a été sacrée championne québécoise le 3 novembre et elle a établi un record canadien avec un pointage de 106.

Lors des Défis de Patinage Canada, Rose Théroux était au huitième rang après le programme court avec une note de 36,88. Elle avait donc une bonne côte à remonter lors du programme long pour espérer remporter la victoire. Ce qu’elle a fait avec brio.

« J’ai mis ma première performance de côté pour celle à venir. J’ai fait confiance à mon entraînement. J’étais très heureuse quand j’ai mis les pieds sur le podium », résume simplement l’adolescente, qui s’entraîne une vingtaine d’heures par semaine.

« Il y avait huit patineuses après elle, donc elle devait absolument faire une belle performance pour mettre de la pression sur celles qui suivaient. Elle avait un score cumulatif de 100,59, ce qui est très bon. Les autres patineuses après elle n’ont pas pu suivre la cadence », ajoute son père Simon Théroux.

Comme elle est dans la catégorie pré-novice, sa saison s’arrête avec cette compétition. Elle ne pourra assister aux Championnats canadiens de patinage artistique qui ont lieu à Mississauga, en Ontario, en janvier puisque la compétition débute avec la catégorie novice.

C’est toutefois dans cette catégorie que Rose Théroux patinera l’an prochain. « Elle commence déjà à changer ses solos dès la semaine prochaine. On va se mettre à la recherche de commanditaires et on va continuer de l’encourager », explique Simon Théroux.

« Novice, c’est la prochaine étape. Je veux y aller une étape à la fois sans trop regarder devant », conclut la championne canadienne.

Maude Frappier termine 27e

Une autre patineuse de la région évoluait dans la catégorie pré-novice lors de cette compétition. Maude Frappier, de Sainte-Anne-de-Sorel, a terminé 27e au combiné.

La jeune patineuse de 13 ans avait pourtant bien commencé la compétition. Elle se classait en cinquième position après le programme court. Toutefois, elle qualifie de « désastre » son programme long puisqu’elle a chuté à quelques reprises.

« Mais je garde en tête que c’est une belle expérience pour que je sois plus forte l’année prochaine! Je n’en retiens que du bon », commente-t-elle.

Kim DeGuise Léveillée n’ira pas aux Championnats canadiens

Pour une deuxième année consécutive, Kim DeGuise Léveillée n’est pas parvenue à se qualifier pour les Championnats canadiens de patinage artistique qui auront lieu en Ontario en janvier prochain. La Soreloise a terminé au 20e rang lors des Défis de Patinage Canada dans la catégorie senior le 2 décembre, à Edmonton, alors que seules les 15 premières patineuses se qualifiaient.

« J’étais vraiment stressée. L’an passé, ça ne s’était pas bien passé, alors au lieu de focusser sur les bonnes choses et sur ce que je devais faire, je me disais qu’il ne fallait pas que ça aille mal. Je me suis trop concentrée sur ce que je faisais de mal et non sur mon entraînement », explique-t-elle.

Même si sa saison se termine de cette façon, celle qui représente le Club de patinage artistique (CPA) de Sorel-Tracy ne se laisse pas abattre. « C’est un apprentissage de plus à mettre dans mon bagage. Ça fait partie de la game », commente-t-elle.

Kim DeGuise Léveillée prendra une pause d’une semaine avant de se remettre à l’entraînement pour la saison 2020. « J’ai changé d’entraîneurs récemment, alors je veux profiter de l’avance que j’ai de ne pas aller aux Championnats canadiens pour bien me pratiquer en vue de la prochaine saison. J’aime l’ambiance à Sainte-Julie, c’est un milieu positif. Je suis une passionnée et je vais continuer tant que je vais aimer ce que je fais », conclut-elle.

image