17 juillet 2017
Rochon dénonce le sous-financement des organismes communautaires
Par: Deux Rives
Le député de Richelieu, Sylvain Rochon. | TC Média - Archives

Le député de Richelieu, Sylvain Rochon. | TC Média - Archives

Le député de Richelieu à l’Assemblée nationale, Sylvain Rochon, joint sa voix à celle des organismes communautaires de la région pour dénoncer leur sous-financement.

Dans nos pages, ces organismes ont, la semaine dernière, déploré qu’ils ne recoivent pas leur part du gâteau annuellement.

M. Rochon conteste, comme ces organismes, les chiffres avancés par le gouvernement. Il annonce, dans un communiqué de presse, l’engagement du Parti Québécois d’accroître significativement le financement de l’action communautaire.

« L’augmentation annoncée par les Libéraux ne sera en réalité que de 25 M$ sur 5 ans, et non de 80 M$, puisque ces 80 M$ représentent un cumul des sommes allouées et non de l’argent neuf. Le Parti Québécois, lui, s’engage à rehausser le financement des organismes communautaires de 60 M$ récurrents et cumulatifs durant trois ans : 60 M$ la première année, 120 M$ l’année suivante et 180 M$ la troisième année, pour un total de 360 millions $. »

« Mes prédécesseurs, Sylvain Simard et Élaine Zakaìb, ont reconnu, comme moi, l’importance de l’action communautaire en installant leurs bureaux, au Centre Desranleau, en plein cœur de cette action. En plus de procurer aux groupes et à leurs clientèles un bureau du député facilement accessible, cette décision contribue, par le loyer versé chaque mois, à la survie du centre qui les abrite. »

« J’utilise tous les moyens à ma disposition pour les aider parce que je suis, chaque jour, témoin que leur action change des vies », a conclu Sylvain Rochon.

TC MEDIA

image