4 février 2020
Risque inacceptable
Par: Louise Grégoire-Racicot

Forte d'une expérience de plus de 40 ans dans les médias, dont 37 au journal Les 2 Rives, Louise Grégoire-Racicot écrit une chronique hebdomadaire à propos de sujets régionaux.

Le projet de construction d’un 40 logements attenant à l’école Saint-Jean-Bosco fait encore parler : des parents d’élèves dénoncent avec raison que les travaux de construction forcent leurs jeunes enfants à marcher dans la rue vers leur école, à cette hauteur.

Publicité
Activer le son

Un danger certain. D’autant que la rue Frontenac est étroite et que les travailleurs du chantier stationnent leurs véhicules dans la rue. Ce qui ralentit la circulation mais force souvent, cet hiver, les piétons à marcher dans la rue.

L’appel n’a pas d’écho encore. Oui, la conseillère municipale du quartier et présidente de la Commission scolaire de Sorel-Tracy, Sylvie Labelle, dit travailler à trouver une solution au problème, mais rien ne transpire de ses démarches.

L’entrepreneur occupe-t-il trop de place dans l’espace public? La Ville manque-t-elle de normes édictées pour assurer la sécurité de ses piétons à proximité d’importants chantiers? La SQ intervient-elle pour rappeler à chacun ses devoirs et responsabilités? Voit-elle un problème? Propose-t-elle des solutions aux élus pour faciliter les choses? Et n’y a-t-il pas dans ce secteur une « voie de contournement » possible du chantier à tracer – sur des terrains publics ou privés – où les piétons, surtout les jeunes enfants, pourraient circuler sans risque? Voie de contournement qui devrait être bien entretenue par la Ville de façon à ce que tous puissent l’emprunter en toute sécurité.

Déjà la circulation autour de l’école Saint-Jean-Bosco est problématique depuis belle lurette. Aussi faut-il au moins s’assurer que les voies de circulation piétonnière soient sécuritaires et facilement empruntables par les jeunes du secteur fréquentant les écoles Saint-Jean-Bosco et Laplume.

C’est un minimum d’attention et de précaution que la Ville doit à ses citoyens, non? D’autant qu’ils avaient été perturbés par le projet dont ils déploraient n’avoir pas été avertis même si un changement de zonage avait été adopté il y a six ans! Ils auraient largement apprécié tout au moins une rencontre où manifester leurs craintes face aux impacts qu’ils y voyaient.

Ainsi revient-il aux élus de mettre à contribution tous les intervenants nécessaires à la quête de solution – parents, sécurité publique, entrepreneur et directions d’école. C’est d’autant nécessaire que ce projet compte l’ajout d’un deuxième bâtiment. La densité de population souhaitée ne doit pas mettre sa sécurité en jeu!

Vite des fleurs pour Marie-Josée

Il est rare qu’on applaudisse un chef de file avant le souper de son départ à la retraite, ou pire, lors de son éloge funèbre.

Pas que je pense que Marie-Josée Bourbonnais, à la tête d’Azimut diffusion depuis toujours, ait besoin d’un second souffle. Car elle est habitée d’un enthousiasme rare. Celui dont elle témoigne en recevant les spectateurs à une représentation. Quand elle présente ses « coups de cœur », comme elle les nomme affectueusement, on sent non seulement le plaisir qu’elle trouve à les réentendre, mais surtout la fierté de le partager avec ses spectateurs.

C’est elle qui fièrement a tenu le fort de l’organisme alors que, naissant, il disposait de peu de moyens pour offrir une gamme complète de spectacles comme c’est le cas aujourd’hui. Visiblement, elle nourrit avec perspicacité l’éveil et la curiosité d’un public grandissant. Elle sait toujours élargir la palette de son intérêt par les performeurs invités – artistes émergents ou accomplis, danseurs, musiciens, comédiens ou humoristes. Elle a un flair remarquable pour dépister ceux qui deviendront les « A » de leur milieu.

À force de travail, d’arguments et d’ouverture, avec son conseil d’administration, elle a su convaincre les élus de doter la ville d’une salle de spectacle adéquate qui n’a cessé de bouillonner d’activités depuis sa réouverture. Quelle belle allumeuse de culture que Marie-Josée Bourbonnais!

image