17 avril 2020
Rio Tinto Fer et Titane remet 70 000 $ à trois organismes d’aide alimentaire de la région
Par: Katy Desrosiers

Plusieurs bénévoles du Centre d’action bénévole du Bas-Richelieu s’affairent à préparer des paniers avec des denrées alimentaires pour aider les familles qui traversent une période difficile. Photo gracieuseté

Au Groupe d’entraide Sorel-Tracy, plusieurs mesures sont prises afin d’assurer la sécurité des bénévoles qui préparent les paniers d’aide alimentaire. Photo gracieuseté

Le Groupe d’entraide Sorel-Tracy peut compter sur plusieurs dons pour préparer les paniers d’aide alimentaire. Photo gracieuseté

À La Porte du Passant, les repas chauds sont maintenant préparés pour emporter. Photo gracieuseté

Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) apporte un soutien financier de 70 000 $ à trois organismes de la région qui offrent de l’aide alimentaire à la communauté, soit le Centre d’action bénévole (CAB) du Bas-Richelieu, le Groupe d’entraide Sorel-Tracy (GEST) et La Porte du Passant.

Publicité
Activer le son

RTFT remet ce montant afin d’aider les organismes qui sont particulièrement sollicités pour l’aide alimentaire pendant cette période de pandémie et qui doivent rapidement adapter leurs services avec des ressources limitées. L’entreprise demande aussi aux organismes de prioriser l’achat local, dans la mesure du possible, afin de soutenir l’économie régionale.

Le directeur exécutif de Rio Tinto Fer et Titane, Guy Gaudreault, souligne que les organismes communautaires de Sorel-Tracy accomplissent un travail colossal pour soutenir les individus et les familles de la région qui se trouvent dans une situation précaire. « Nous tenions particulièrement à manifester notre appui aux nombreux employés et bénévoles des banques alimentaires, qui contribuent chaque jour à atténuer les impacts sociaux et économiques de la pandémie », affirme M. Gaudreault.

Du côté du CAB, le directeur général, Ando Andrianady, explique qu’en ces temps difficiles, les trois organismes unissent leurs efforts pour combattre l’insécurité alimentaire. « Grâce aux généreuses contributions d’entreprises comme RTFT et à la collaboration des acteurs gouvernementaux de la région, nous sommes mieux positionnés pour répondre à la demande croissante pour nos services d’aide alimentaire », mentionne-t-il.

Au GEST, le directeur général, Gil-Émil Laflamme, constate qu’au cœur de cette crise, il existe un élan de générosité et de solidarité. Grâce aux donateurs et aux différents bénévoles, le GEST est en mesure de répondre à la demande d’aide alimentaire et de fournir des épiceries à plusieurs citoyens et citoyennes ayant perdu leur emploi qui traversent une période difficile.

Comme La Porte du Passant a dû fermer son centre de jour, l’organisme offre maintenant des repas chauds pour emporter aux bénéficiaires. « Nous sommes là pour tous et nous nous préparons déjà pour la vague de l’après COVID-19. Nos bénéficiaires auront besoin de beaucoup plus que de la nourriture! », lance la directrice, Marie-Josée Averill.

Les trois organismes œuvrent dans la région depuis plusieurs années et offrent différents services, dont l’aide alimentaire.

image