28 août 2017
RénoRégion : la MRC de Pierre-De Saurel reçoit 150 000$
Par: Deux Rives
La MRC de Pierre-De Saurel reçoit sa part du gâteau pour la rénovation de résidences. | archives/Grande Prairie Daily Herald-Tribune

La MRC de Pierre-De Saurel reçoit sa part du gâteau pour la rénovation de résidences. | archives/Grande Prairie Daily Herald-Tribune

La MRC de Pierre-De Saurel bénéficiera de 150 000$ du gouvernement du Québec à l’occasion de la bonification du programme RénoRégion (PRR) de la Société d’habitation du Québec.

En tout, 20 M$ seront distribués partout au Québec, dont 1,85 M$ en Montérégie. De cet argent, 150 000$ ont été octroyés dans la MRC de Pierre-De Saurel.

Le PRR est destiné aux propriétaires-occupants à revenu faible ou modeste pour faire exécuter des travaux visant à corriger les défectuosités majeures que présente leur résidence.

« En augmentant d’année en année l’enveloppe budgétaire du programme RénoRégion, le gouvernement réaffirme sa volonté de faire de l’occupation du territoire une priorité. Depuis 2015, c’est près de 45 M$ qui auront été annoncés afin de favoriser le maintien en bon état du parc immobilier résidentiel en milieu rural grâce à ce programme », affirme le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et de la Sécurité publique, Martin Coiteux.

« Cette aide financière vient donner un bon coup de pouce à nos concitoyens de la Montérégie afin qu’ils puissent conserver leur résidence en bon état. C’est une excellente nouvelle qui contribuera au dynamisme de notre région », ajoute la ministre responsable de la Montérégie Lucie Charlebois.

L’aide accordée peut atteindre 95% du coût reconnu pour la réalisation des travaux admissibles, jusqu’à un maximum de 12 000 $.

Des modifications ont été apportées aux normes du programme afin de permettre à un plus grand nombre de propriétaires d’en bénéficier. Parmi celles-ci, notons l’admissibilité des bâtiments en zones de contraintes naturelles, et ce, sous certaines conditions.

Pour qu’un dossier soit admissible, le logement doit nécessiter des travaux d’au moins 2 000$ visant à corriger une ou plusieurs défectuosités majeures telles que les murs extérieurs, la structure, les saillies, les ouvertures, la plomberie et l’isolation thermique. Les travaux doivent également débuter après avoir obtenu l’approbation de la municipalité ou de la municipalité régionale de comté et doivent être terminés dans les six mois suivant la date de leur autorisation. D’autres conditions s’appliquent.

Ce programme est financé en partie par le gouvernement fédéral par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

TC MEDIA

image