16 mars 2021
Remontée
Par: Louise Grégoire-Racicot

Forte d'une expérience de plus de 40 ans dans les médias, dont 37 au journal Les 2 Rives, Louise Grégoire-Racicot écrit une chronique hebdomadaire à propos de sujets régionaux.

Les tableaux comparatifs et palmarès de tout genre révèlent des états de fait objectifs. Mais partiels. Car ils excluent des paramètres essentiels à la compréhension de la situation et le choix de solutions pour l’améliorer.

Publicité
Activer le son

C’est le cas notamment de cet indice de vitalité économique des municipalités et MRC mesuré par l’Institut de la statistique et constitué d’une combinaison de trois indicateurs : taux de travailleurs de 25 à 64 ans, revenu médian de la population de plus de 18 ans et taux d’accroissement annuel moyen de la population sur une période de cinq ans. Le dernier publié repose sur des données de 2018.

Pas étonnant alors que Contrecœur, avec le boom de la construction qu’on y observe depuis quelques années, connaisse une remontée aussi remarquable de son indice. Par ailleurs, ceux de Sorel-Tracy, Saint-Joseph et Saint-Gérard-Majella restent anémiques.

C’est un phénomène observé depuis plusieurs années que la population régionale est relativement âgée et que sa richesse foncière uniformisée grimpe lentement. Mais allez savoir en quoi la situation de Sorel-Tracy diffère à ce point de celle de Sainte-Anne-de-Sorel ou de Massueville dont l’indice monte alors que celui de Sorel-Tracy descend. Ce n’est pas vrai que tout est noir. Mais chose certaine, il faut vite se placer en mode compréhension du portrait général.

C’est un fait avéré que la vitalité d’une ville ne repose pas que sur sa seule économie. Organisation, choix culturels, sociaux et politiques, institutions, etc. – son dynamisme socioéconomique quoi – lui impriment une qualité de vie propre à elle.

Bien connaitre ces réalités permet aux élus et décideurs de prendre des décisions adéquates à court, moyen et long terme. Et aux citoyens de s’approprier les différents leviers pour agir.

Oui, cet indice de vitalité économique a fouetté l’orgueil de tous pour différentes raisons. Certains joueurs attaquent, misant fièrement sur leurs atouts. D’autres se sont placés sur la défensive, gênés ou niant faiblesses et erreurs.

Sans vouloir trouver des coupables pour cette situation aux facteurs externes nombreux, force est d’admettre qu’il faut vite apporter des correctifs importants. Pour s’assurer que les activités économiques engendrées s’arriment bien aux réalités sociales et culturelles de chaque milieu, à ses besoins. Ainsi chaque municipalité contrôlera mieux son milieu de vie et sera plus propice à la résilience et à un meilleur vivre-ensemble, peu importe la condition de ses habitants.

Il faut évidemment ne plus accepter la zizanie qui divise ou la destruction de notre environnement. Il faut plutôt assurer la meilleure occupation possible du territoire, trouver les moyens de rajeunir la population et de susciter un vrai sens d’appartenance au milieu. Le rendre plus propice encore à s’y former par la qualité de ses écoles, y travailler ou s’y recréer. Ce sont là les traditionnels atouts d’une société qui respecte ses gens, consolide ses actifs, évolue et s’adapte aux nouveaux défis qui se posent à elle!

Enfin, ses gens doivent cesser de le dénigrer, mais plutôt contribuer à l’améliorer.

Quant aux élus, ils doivent cesser de manifester un positivisme aigu pour alimenter une fierté pas toujours évidente. Cesser de camoufler les difficultés. Ils doivent plutôt s’emparer une fois pour toutes du problème. Agir quoi! Tout en continuant à élargir la palette des services attractifs – Internet haute vitesse, réseau cellulaire performant, transport en commun facilitateur, activités culturelles, sociales et sportives multiples.

Et comme la MRC est la première instance de développement régional, c’est d’elle que relève la responsabilité de cultiver d’excellentes relations des maires entre eux, avec les gouvernements supérieurs et le plus grand nombre possible de partenaires. Ainsi s’amorcera la véritable remontée!

image