20 avril 2021
Reconnu coupable deux fois de meurtre, Alain Primeau subira un troisième procès
Par: Jean-Philippe Morin

Alain Primeau subira un troisième procès pour le meurtre de son frère Richard, survenu en septembre 2011 à Sorel-Tracy. Photothèque | Les 2 Rives ©

Alain Primeau, qui a tué son frère Richard à bout portant dans sa résidence de la rue Manseau à Sorel-Tracy en septembre 2011, subira un troisième procès 10 ans après les faits.

Publicité
Activer le son

D’abord reconnu coupable de meurtre au premier degré en avril 2014, puis condamné à la prison à perpétuité, Alain Primeau a dû subir un deuxième procès en janvier 2018 en raison d’une erreur du juge dans les instructions au jury, notamment sur la défense d’accident. Il avait finalement été déclaré coupable de meurtre au deuxième degré, puis condamné à la prison avec perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 11 ans.

Toutefois, les juges Marie-France Bich, Stephen W. Hamilton et Stéphane Sansfaçon, de la Cour d’appel du Québec, ont convenu que le juge lors du deuxième procès a aussi erré dans ses directives au jury, encore une fois au niveau de la défense d’accident. Les juges notent aussi qu’il a omis de rappeler au jury des faits relatifs à sa défense d’intoxication, selon un jugement de 29 pages disponible en ligne.

Ils ont ordonné la tenue d’un autre procès sur le même chef, soit meurtre au second degré (ou meurtre non prémédité), cassant ainsi le verdict de culpabilité prononcé en janvier 2018.

Il voulait lui faire peur

Le 3 septembre 2011, Alain Primeau vit avec son fils de 18 ans au sous-sol de la résidence de son frère Richard et de sa conjointe. Ce jour-là, autant Alain que Richard ont consommé de l’alcool.

En matinée, Richard a demandé de l’argent au fils d’Alain, qui a refusé. Selon l’énoncé des faits, il est fréquent que son oncle lui demande de l’argent et il lui doit déjà une certaine somme. Une chicane éclate et il y aurait eu des menaces de mort de part et d’autres entre Alain et Richard Primeau.

Lorsqu’il apprend que son frère l’a menacé par l’entremise de son fils, Alain a pris sa carabine remisée dans sa garde-robe et est monté au rez-de-chaussée pour faire peur à Richard. L’arme n’avait pas de pontet, soit la boucle de métal servant à protéger la détente d’une pression accidentelle. Alain avait oublié qu’une balle s’y trouvait.

En montant à l’étage, Richard se trouvait à l’ordinateur. En voyant Alain avec l’arme, il s’est levé d’un coup sec et s’est dirigé vers lui, ce qui l’a surpris. En reculant, il a perdu l’équilibre, a heurté le divan et accroché la détente par accident.

Selon Alain Primeau, il ne visait pas la victime, ne savait pas que l’arme était chargée et la tenait dans une autre direction. Il dit n’avoir jamais souhaité tirer sur son frère.

Sans avoir vu la scène, la veuve rapporte avoir entendu son conjoint dire : « Voyons donc, Alain, tu feras pas ça » et Alain de lui répondre : « T’as fini, toi », puis un bruit de coup de feu.

En état de choc, Alain Primeau a fui la résidence, puis a été arrêté quelques heures plus tard, après avoir lui-même demandé qu’on appelle la police.

Remis en liberté

Le vendredi 16 avril, Alain Primeau était de retour par visioconférence devant une juge de la Cour Supérieure, au palais de justice de Sorel-Tracy, pour sa remise en liberté en attendant le procès. Il est incarcéré depuis maintenant plus de neuf ans, soit au moment des faits.

Les avocats de la défense et de la Couronne se sont entendus sur une kyrielle de conditions. Entre autres, Alain Primeau devra demeurer à Longueuil et ne jamais se rendre à Sorel-Tracy, sauf s’il est assigné à la cour. Il ne pourra communiquer avec la veuve de son frère Richard Primeau, ni consommer de l’alcool ou de la drogue. Il ne pourra pas non plus posséder d’arme à feu.

Alain Primeau reviendra devant la Cour le 24 septembre, à 14 h, pour la suite des procédures. Son troisième procès devrait se tenir en 2022, possiblement en février.

À LIRE AUSSI:
Alain Primeau devra attendre quatre ans avant de demander une libération conditionnelle
Alain Primeau déclaré coupable de meurtre au 2e degré
Alain Primeau connaîtra son verdict dans les prochains jours
– Le premier procès d’Alain Primeau a coûté plus de 50 000$
– Reconnu coupable de meurtre, il subira un deuxième procès

image