11 juillet 2019
Investissement d’environ 2 M $
Réaménagement d’un parc près du Fleuve à Contrecœur
Par: Katy Desrosiers
Le projet comprendra un quai pour les kayaks et les planches à pagaie. 
Photo gracieuseté

Le projet comprendra un quai pour les kayaks et les planches à pagaie. Photo gracieuseté

La place François-De Sales-Gervais se trouve près de la mairie. 
Photo gracieuseté

La place François-De Sales-Gervais se trouve près de la mairie. Photo gracieuseté

La Ville de Contrecœur procédera à la première phase du réaménagement de la place François-De Sales-Gervais située derrière la mairie, un investissement de près de 2 M $.

La première étape du projet, prévue au printemps 2020, comprend l’amélioration de l’accessibilité à la rive et au fleuve, ainsi que l’ajout d’infrastructures pour les citoyens telles qu’un quai pour les kayaks et les planches à pagaie et l’aménagement d’une zone de détente et de pique-nique.

Les nouvelles infrastructures permettront de mettre davantage en valeur ce secteur et d’améliorer l’attractivité du centre-ville.

La mairesse de Contrecœur, Maud Allaire, affirme que le conseil municipal a le souci d’offrir des services et des installations qui répondent au besoin de tous ses citoyens. « Avec ce projet, nous mettrons en place des aménagements qui inciteront le transport actif, qui rendront le niveau de vie plus agréable et qui favoriseront un environnement plus sain pour nos citoyens. Ils diminueront aussi les impacts négatifs de l’activité humaine sur l’environnement », souligne Mme Allaire.

Elle ajoute que l’appropriation des berges correspond à une vision du conseil municipal et qu’elle répond au déploiement de la stratégie touristique de la Ville. La mairesse explique que la Ville possède aussi des plans conceptuels pour de nouveaux attraits pour ce site qui seront dévoilés dès que possible.

Le projet s’inscrit dans le cadre de la Trame verte et bleue du Grand Montréal et sera rendu possible grâce à une subvention de 995 132 $ provenant de la Communauté métropolitaine de Montréal. L’autre part des coûts est assumée par la Ville de Contrecœur.

image