7 mars 2016
Radar photo sur Fiset : 27 contraventions en trois mois
Par: Sarah-Eve Charland
Un radar photo sera installé à des moments indéterminés sur le boulevard Fiset à Sorel-Tracy. | Gracieuseté

Un radar photo sera installé à des moments indéterminés sur le boulevard Fiset à Sorel-Tracy. | Gracieuseté

Vingt-sept contrevenants ont été épinglés en trois mois, de novembre à janvier, par le radar photo mobile installé sur la route 132 (le boulevard Fiset), entre le boulevard Poliquin et la rue Brouillard, à Sorel-Tracy. Le montant total des contraventions s’élève à 2082$.

Publicité
Activer le son

L’installation du radar photo provient d’une demande du ministère des Transports qui a identifié des secteurs problématiques en Montérégie. Ces secteurs ont été ciblés en raison du nombre élevé d’accidents enregistrés lors des dernières années. La Sûreté du Québec (SQ) s’occupe de déplacer le radar photo mobile aux moments et aux endroits opportuns.

De 2008 à 2012, le MTQ a enregistré 152 accidents pour la portion de la route 132 entre le boulevard Poliquin et la rue Brouillard. De ce nombre, 53 ont été des accidents avec blessés. La vitesse demandée à cet endroit varie entre 50 km/h et 70 km/h. On estime qu’environ 14 800 véhicules circulent sur cette route par jour.

L’argent récolté par les contraventions des radars photo sont remis au Fonds de la sécurité routière en vertu de la Loi sur le ministère des Transports. L’argent sera utilisé au financement de programmes de sécurité routière et d’aide aux victimes de la route.

La porte-parole de la SQ, Joyce Kemp, n’a pas voulu commenter. Elle a référé le Journal au ministère des Transports du Québec (MTQ).

Le ministère n’a pas été en mesure de calculer le nombre de sorties du radar photo, dit la porte-parole Sarah Bensadoun. « L’analyse n’est pas complète. On devra attendre le rapport complet pour en connaître tous les détails. »

Les impacts

Le MTQ en est à sa deuxième phase du projet de photo radar. La première phase, qui touchait une quinzaine de municipalités en 2009, a donné des résultats satisfaisants, affirme Mme Bensadoun.

Grâce à cette première phase, les excès de vitesse ont chuté de 67% aux endroits où le radar photo était installé. Quant aux accidents, ils ont diminué de 26%.

« C’est pour cette raison qu’on a déployé le projet un peu partout au Québec, notamment à Sorel-Tracy. Ce sont des résultats impressionnants. On voit que ça fonctionne bien », ajoute-t-elle.

Plusieurs radars photo ont été placés dans des villes de la Montérégie, notamment à Acton Vale, Saint-Hyacinthe, Boucherville et Longueuil, et ce, depuis le 19 octobre 2015.

image