13 juillet 2021
Québec injecte plus de 354 000 $ pour restaurer deux églises de la région
Par: Jean-Philippe Morin

L’église de Saint-Ours bénéficiera de l’aide de Québec pour restaurer sa maçonnerie et son clocher. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

Une somme de 354 188 $ sera versée par le gouvernement du Québec pour la restauration des églises de la municipalité de Sainte-Anne-de-Sorel et de la Ville de Saint-Ours.

Publicité
Activer le son

Un montant de 109 188 $ servira à restaurer la maçonnerie de l’église de Sainte-Anne-de-Sorel, tandis que 245 000 $ seront réservés à la restauration de la maçonnerie et du clocher de l’église de l’Immaculée-Conception à Saint-Ours, laquelle est classée en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

La somme consentie fait partie de l’enveloppe totale de 15 M$ du Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux, annoncée récemment par la ministre de la Culture et des Communications pour l’année 2021-2022. Sur l’ensemble du territoire québécois, 73 projets seront réalisés grâce à ce montant.

Ce Programme permet de financer jusqu’à 80 % des coûts des projets ayant préalablement fait l’objet d’un processus de sélection rigoureux du Conseil du patrimoine religieux du Québec.

« Afin de rappeler notre passé et de nourrir notre mémoire, nous devons protéger ce patrimoine qui constitue un outil de connaissances privilégié sur l’histoire du Québec. Ce patrimoine n’est pas seulement religieux, il est aussi culturel et social. En effet, les lieux de culte ont joué et jouent encore aujourd’hui un rôle majeur en matière de cohésion sociale et les citoyens s’y retrouvent pour des activités non seulement religieuses, mais également communautaires et très souvent culturelles. Notre patrimoine religieux est constitué de magnifiques témoignages de notre passé », indique la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

« Nos églises sont un héritage précieux que nous devons absolument entretenir et protéger. En plus de permettre la préservation de ces bâtiments, ces sommes sont essentielles à la remémoration de notre histoire et de notre culture », témoigne le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond.

image