14 décembre 2017
Québec défraie 14 M$ pour réaménager la traverse à Sorel-Tracy
Par: Sarah-Eve Charland

La nouvelle gare sera située plus près du fleuve et sera fenêtrée. (Photo: Société des traversiers du Québec)

L'accès au traversier sera complètement repensé. (Photo: Société des traversiers du Québec)

Les travaux de réaménagement de l’aire d’attente du traversier Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola commenceront à l’hiver 2018. La Société des traversiers du Québec (STQ) a dévoilé en grande pompe les plans de ce projet.

Publicité
Activer le son

Le coût s’élève à 14 M$ du côté de Sorel-Tracy. Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports a réservé un budget de 25 M$ pour le réaménagement complet de l’accès au traversier sur les deux rives, à Sorel-Tracy et à Saint-Ignace-de-Loyola.

Les coûts ont évolué au fil des années. Au début, les travaux étaient estimés à 10 M$. Par la suite, les estimations ont parfois atteint 50 M$.

« Étant en poste depuis deux mois, je travaille avec ce qui est sur la table. Les coûts semblent plutôt fixes avec des contrats déjà donnés pour Sorel-Tracy. On s’attend à bien faire des travaux avec 25 M$ avec toutes les contingences nécessaires », assure le ministre des Transports, André Fortin.

La première phase comprend le réaménagement de l’aire d’attente, la construction d’une gare et l’ajout de deux nouvelles guérites. La nouvelle gare sera située plus près du fleuve pour réduire la distance entre la salle d’attente et le bateau. Elle s’étendra sur près de 900 m² sur deux niveaux fenêtrés.

L’aire d’attente pourra accueillir jusqu’à 105 véhicules, soit le double de la capacité actuelle. Ce nombre correspond à une fois et demie la capacité d’embarquement des nouveaux navires qui arriveront de Tadoussac à l’échéance du projet en juin 2019.

« Les infrastructures nécessitent évidemment une revitalisation complète afin de répondre aux besoins d’aujourd’hui et pour les prochaines années. C’est pourquoi la Société des traversiers commencera les travaux de réaménagement de ce côté-ci », affirme M. Fortin.

Le président-directeur général par intérim de la Société des traversiers du Québec (STQ), François Bertrand, croit qu’il était plus que temps de moderniser la traverse de Sorel-Tracy. Ce projet est sur la table depuis 2012.

« On était moins dans l’air du temps avec les aménagements qui étaient d’une autre époque. Il est important de s’engager dans le contexte de fluidité et d’être plus attractif pour la clientèle. […] Quand on a mis en place des équipements plus fluides, on peut envisager une fréquence de traversée accrue et ainsi accroître l’offre de transport », mentionne M. Bertrand.

Près de 25 000 véhicules utilisent le traversier tous les jours, environ le même nombre que la traverse de Québec-Lévis. La traverse Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola connaît aussi le meilleur taux de financement de l’ensemble du réseau STQ.

L’appel d’offres pour la première phase des travaux s’est terminé le 28 novembre. Les Constructions Binet ont obtenu le contrat. Ils se sont engagés à effectuer beaucoup d’achats locaux et à travailler avec des entrepreneurs locaux, assure le PDG de la Société des traversiers du Québec.

image