8 septembre 2015
Que pensent les candidats du projet de l’Iroquois?
Par: Louise Grégoire-Racicot
Le HMCS Iroquois partant en mission, en 2008. | TC Média - Gracieuseté /Pte Martin Roy

Le HMCS Iroquois partant en mission, en 2008. | TC Média - Gracieuseté /Pte Martin Roy

Chaque semaine, d’ici l’élection du 19 octobre, nos journalistes poseront aux quatre candidats à ce scrutin, des questions portant sur des sujets d’intérêts régionaux. @R:Ils veulent ainsi cerner comment chacun des candidats aborde cette question qui ne s’inscrit pas nécessairement dans le programme formel de son parti mais dont le milieu se préoccupe et qui, une fois élu, exigera qu’il pose des gestes concrets à son égard. La question de la semaine: comment appréciez-vous cette volonté d’un groupe de Sorelois de ramener le destroyer l’Iroquois à Sorel-Tracy, à proximité du chantier naval où il a été construit, pour le transformer en site d’exposition?

Une bougie d’allumage

Ce projet enthousiasme le candidat bloquiste Louis Plamondon.Il y voit un complément intéressant à ce que l’Écomonde offrira, voire même une bougie d’allumage pour attirer des groupes de visiteurs qui ne fréquentent habituellement pas la région. Une idée qu’il qualifie de géniale parce qu’elle mettra en valeur l’histoire industrielle navale de la région.

« Je suis toujours en contact avec un des promoteurs qui me tient au fait du projet. Son comité fait un travail remarquable. Il faudra entretenir les liens entre le milieu et les hauts fonctionnaires et militaires qui donneront le feu vert au projet, ce pour quoi ils peuvent compter sur moi. »

Faire ensemble

Le rapatriement du bateau l’Iroquois est un très beau projet qui sera un atout certain au portrait touristique sorelois, souligne Nicolas Tabah, du Nouveau Parti démocratique.

« Je suis d’autant plus enthousiaste que je sais que le projet est supporté par un groupe de promoteurs extrêmement sérieux et crédibles. »

La collaboration avec les élus des différents paliers de gouvernement est une priorité pour lui. « C’est ensemble que nous arriverons à mener à bien les projets structurants pour la région. Il faut travailler de concert pour traverser avec succès les différentes étapes préalables à la consécration de ce projet. »

Aussi assure-t-il les membres du comité de son soutien dans leurs démarches.

Faciliter les choses

Le candidat libéral Claude Carpentier est au fait du projet.

« Il a reçu l’aval de la Ville de Sorel-Tracy et je l’appuie également d’autant que je pourrai intervenir au besoin, grâce aux liens que j’ai avec les forces armées auxquelles j’ai appartenu et avec le ministère de la Défense. »

Il est intéressé à ce que ce navire, à bord duquel il a effectué deux fois des réparations alors qu’il était membre des forces canadiennes, connaisse une nouvelle vocation.

« D’autant qu’il fait partie, parce que construit ici, de notre patrimoine industriel. »

Il compte dans ce dossier être un facilitateur, rôle essentiel d’un député dans son milieu, insiste-t-il.

Des réticences

Seul le candidat Claude Poudrier du Parti vert n’était pas au courant de ce dossier.

@R:Lui qui habite Verchères avait d’abord prévu se présenter dans le comté voisin et préparé ses dossiers en conséquence.

Il a toutefois remarqué que côtoyer les équipements militaires éveille son antimilitarisme. Et que transformer un tel bateau en «musée» ne fait que faire l’apologie de la guerre.

image