30 avril 2019
Course à pied de Québec à Montréal dans le cadre du Grand Défi Pierre Lavoie
Quarante élèves des deux écoles secondaires se préparent pour le grand jour
Par: Jean-Philippe Morin

Les jeunes étaient encore à l'entraînement, sur une heure de dîner, quelques jours avant leur départ pour Québec. Photo Jean-Philippe Morin | Les 2 Rives ©

Vingt élèves de l’École secondaire Bernard-Gariépy et 20 autres de l’École secondaire Fernand-Lefebvre sont présentement à l’entraînement en vue du Grand Défi Pierre Lavoie. En tout, 145 écoles secondaires, cégeps et universités de la province participent à cette course à relais de 270 km, entre Québec et Montréal, les 11 et 12 mai.

Dans chaque école, les élèves s’adonnent à de l’entraînement de course à pied deux fois par période de neuf jours. Certains s’entraînent aussi en gymnase en faisant du Crossfit. Selon la directrice de l’École secondaire Fernand-Lefebvre et responsable du Défi Pierre Lavoie à Sorel-Tracy, Natalie Massicotte, les élèves prennent l’entraînement très au sérieux.

« On a de beaux coups de cœur cette année. Des élèves ont changé leurs habitudes de vie complètement. Je pense à deux d’entre eux en particulier qui sont sortis de leur zone de confort. C’est beau ce qu’un tel défi peut apporter pour promouvoir les saines habitudes de vie. Notre rôle, comme accompagnateurs, sera de les pousser à dépasser leurs limites, les amener plus loin », souligne-t-elle.

D’ailleurs, la sélection des 40 coureurs n’a pas été facile, confie Mme Massicotte. Chaque année, une centaine d’élèves lèvent leur main pour faire partie du processus.

« Plusieurs critères sont mis en place pour la sélection des participants, dont une conduite exemplaire, se présenter aux entraînements, etc. La plupart respectaient tous ces critères. Il a donc fallu piger des noms au hasard. C’était très déchirant. »

Toujours aussi populaire

Cet événement rassembleur est toujours aussi populaire auprès des élèves. Celui qui a démarré l’organisation il y a six ans, le professeur d’éducation physique Sylvain Dupuis, a passé le flambeau à Natalie Massicotte. Si l’École Bernard-Gariépy en est à une sixième année de participation au Défi, l’École Fernand-Lefebvre se joint à l’aventure cette année.

« Comme nous avions trois accompagnateurs de FL et trois de BG et que nous sommes considérés comme une école à part entière, nous avons décidé de prendre 40 élèves issus des deux écoles. Nous tenons d’ailleurs à remercier Sylvain qui a mis une structure très efficace en place que nous avons simplement reprise cette année », explique Natalie Massicotte, qui trouvait important de reprendre en main l’événement malgré le départ de M. Dupuis.

« C’est très important pour nos jeunes et ça nécessite une grosse organisation. Nous avons plusieurs commanditaires qui nous permettent de couvrir plusieurs frais aux jeunes, dont les repas dans l’autobus. On amène les élèves au restaurant le vendredi soir à Québec, puis ils couchent à l’hôtel avant le grand départ du samedi matin. On leur fournit un plan d’entraînement et un plan de nutrition. C’est beaucoup de travail, mais ça vaut la peine quand on voit ce que ça leur apporte », conclut la directrice de l’École Fernand-Lefebvre.

Qu’est-ce que le Grand Défi Pierre Lavoie?

Le Grand Défi Pierre Lavoie pour les jeunes est une course à relais entre Québec et Montréal. Les 40 jeunes de chacune des 145 écoles devront, deux par deux (et dans certaines portions du parcours, quatre par quatre), se relayer jour et nuit pour accomplir la distance de 270 km. Les autres pourront se reposer dans l’autobus voyageur mis à leur disposition avec les six accompagnateurs. Le départ se fait dans le Vieux-Québec sur la Colline parlementaire le samedi matin, puis une fête grandiose sera organisée à leur arrivée au Stade olympique le dimanche en fin d’après-midi. Cette année, les participants courront sur la rive nord et des arrêts sont prévus à Trois-Rivières, Cap-Santé, Sainte-Anne-de-la-Pérade et Berthierville, entre autres. Pour les parents désirant suivre leur enfant dans l’autobus 77 pendant le trajet, ils pourront le faire avec une application mobile.

image