20 septembre 2016
Psy… on va vous soigner: le rire reste le meilleur des remèdes
Par: Julie Lambert
L’heure est toujours à la rigolade au bureau du psychanalyste Dr Beaubois (Claude Cournoyer) et son assistante (Véronique Marchand). | Photo: Gracieuseté

L’heure est toujours à la rigolade au bureau du psychanalyste Dr Beaubois (Claude Cournoyer) et son assistante (Véronique Marchand). | Photo: Gracieuseté

Dans la pièce Psy… on va vous soigner, les fous rires sont contagieux. Entre un psychologue sans compétence et des patients atteints de maux hilarants, le public ne pourra s’empêcher de s’esclaffer lors des représentations qui auront lieu les 30 septembre et 1er octobre ainsi que les 7 et 8 octobre, à 20h, au café-théâtre Les Beaux Instants.

La pièce, présentée par la troupe de théâtre La Doublure, est mise en scène par Jessica Charland. La metteure en scène en était à sa première fois à la tête d’une troupe de comédiens.

Sollicitée par Martial Lalancette, un habitué du milieu du théâtre sorelois, elle s’est embarquée dans cette aventure en sachant qu’elle avait des choses à apprendre, confie-t-elle.

« Je savais que je voulais faire une comédie. Le concept est intéressant et la caractéristique que tout le monde est un peu fou m’interpellait, rigole la jeune femme. La pièce française n’a pas encore été jouée au Québec. Le défi a été de l’adapter pour que les blagues correspondent à la réalité québécoise. »

Un asile de fou

Écrite par Nicolas Taffin, cette comédie raconte l’histoire d’un prétendu psychanalyste qui tente de résoudre les problèmes quelque peu particuliers des différents personnages.

La croyante Mme Boule est prise entre ses deux passions : le christ et le « corps du christ ». Le richissime Erwan Carrière est malheureux de tout avoir et de posséder trop de charisme. Les sœurs jumelles rêvent des grandes scènes de Broadway tandis que Ti-Mé Grenit a une véritable peur bleue des femmes.

De quoi rendre fou le Dr Beaubois sans diplôme qui donnera des conseils très peu orthodoxes et pour le moins inutiles à ses protégés.

Une chose est certaine, les comédiens Claude Cournoyer (Dr Beaubois), Véronique Marchand (assistante du psy), David Poirier (Erwan Carrière), Mélanie Amin et Marie-Lyne Cournoyer (les sœurs jumelles), Benoît Mainguy (Ti-Mé Grenit) et Kim Duchesne (Mme Boule) n’ont pas lésiné leurs efforts pour incarner à la perfection leurs personnages.

Il est très facile pour le spectateur de se prêter au jeu de cette comédie grâce entre autres au travail des acteurs et aux enchaînements des rencontres avec le psychanalyste tout en voyant le cheminement des personnages.

Coup de chapeau aux comédiens Kim Duchesne et Benoît Mainguy qui non seulement ont les rôles plus délicats, mais qui réussissent avec brio à faire rire la salle avec leurs mimiques et leurs costumes pour le moins marquants : perruque d’une coupe Longueuil frisée, chandail de superhéros, tenue de croyante et une autre de sado-masochiste!

Si elle n’est pas très réaliste et compte certaines longueurs, l’histoire apporte une touche de fraîcheur avec ses passages musicaux, ses références aux vedettes québécoises et ses caricatures rocambolesques de traits de la société. La salle aura des fous rires à coup sûr pour cette comédie simple, mais efficace.

Pour des billets ou des informations, les gens peuvent consulter la page Facebook Troupe de théâtre La Doublure ou se rendre sur le site www.lepointdevente.com.

image