17 avril 2019
Maison des jeunes de Tracy L’Air du Temps
Un projet pour la santé des jeunes reçoit une subvention de 21 000 $
Par: Raphaëlle Ritchot

Le député de Richelieu Jean-Bernard Émond avec le coordonnateur de la Maison des jeunes de Tracy, David Mc Dermott et la chargée du projet Marianne St-Amant. Photo gracieuseté

Le projet « FIT TA VIE » de la Maison des jeunes de Tracy L’Air du Temps a obtenu 21 000 $ en financement gouvernemental dans le cadre du programme Projets jeunesse locaux du Secrétariat à la jeunesse.

Sur les 400 projets soumis de partout à travers la province, seulement 70 ont été retenus, dont celui de la Maison des jeunes de Tracy.

« Quand nous avons vu l’appel de projets, nous y avons vu l’opportunité de bonifier l’utilisation de notre salle de gym et de pouvoir offrir aux jeunes un projet qui saura répondre à leurs besoins », a déclaré le coordonnateur de la Maison des Jeunes de Tracy L’Air du Temps, David Mc Dermott.

« FIT TA VIE » vise à offrir, une fois par semaine, des séances d’exercice avec un entraîneur et un équipement complet, des ateliers de nutrition et préparation de repas santé, des soupers thématiques, ainsi que des ateliers de développement professionnel et personnel en groupe. Cette initiative a pour but de mettre en pratique de saines habitudes de vie et d’accroître l’autonomie et l’estime de soi des jeunes.

« Nos jeunes sont notre atout le plus précieux pour stimuler la vitalité de notre communauté et ma priorité, en tant que député, est de m’assurer qu’ils puissent se développer à leur plein potentiel », a déclaré le député Jean-Bernard Émond.

Cette nouvelle enveloppe, lancée en février dernier par l’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, Samuel Poulin, vise à encourager les initiatives locales en matière de soutien à la jeunesse sur le territoire québécois.

« Lorsque nous avons appris la nouvelle que notre projet était accepté, nous avons été envahis de joie et de fierté et nous sommes excités d’amorcer le projet », a conclu la chargée de projet de la Maison des jeunes, Marianne St-Amant.

image