20 février 2017
Présence écourtée pour les Mariniers Pee-wee BB au Centre Vidéotron
Par: Deux Rives
Les Mariniers Pee-wee BB ont vengé leur défaite de 2 à 1 en demi-finale des séries éliminatoires face aux Blitz de Varennes. | Photo: Gracieuseté

Les Mariniers Pee-wee BB ont vengé leur défaite de 2 à 1 en demi-finale des séries éliminatoires face aux Blitz de Varennes. | Photo: Gracieuseté

Déçus mais aussi surpris d’une défaite hâtive, les Mariniers Pee-wee BB de Sorel-Tracy sont revenus bredouilles de leur troisième rencontre au Tournoi international de hockey Pee-wee de Québec. Ils perdu 5 à 0 face aux Alliés de Montmagny-L’Islet après un parcours qui laissait présager une fin moins abrupte.

Publicité
Activer le son

À lire aussi: Troisième meilleure foule de l’histoire pour le 58e Tournoi pee-wee

Les Mariniers avaient pourtant pris part à leurs deux premiers matchs avec assurance, disposant des Sasquatchs de Soulanges par la marque de 4 à 0, ainsi que des Lynx de la Haute Beauce dans une victoire de 3 à 0.

Le troisième duel a cependant été fatal pour les Sorelois.

« Je ne sais pas ce qui s’est passé. On n’est pas sortis comme il fallait, confie l’entraîneur-chef, Luc Desgagnés. Ce n’est pas parce que les jeunes se sont laissé impressionner, loin de là. »

Avec une saison presque parfaite, l’entraîneur et père du capitaine Mathis Desgagnés explique qu’il était inévitable que son équipe subisse une défaite de la sorte à un moment ou un autre.

« On a une fiche de 34 victoires, trois défaites et une nulle cette saison en incluant les tournois, constate-t-il. C’est juste dommage que ce soit arrivé à Québec. »

Cette partie les a relayés au 4e rang au classement provincial, alors qu’ils étaient premiers depuis un certain temps.

Traités aux petits oignons

M. Desgagnés assure toutefois que ses joueurs ont été traités comme des professionnels lors de ce tournoi qui se veut mémorable pour les jeunes d’âge Pee-wee.

« On leur a fait vivre ça comme des petits joueurs junior majeur, met-il en évidence. Pour les trois matchs, ils ont eu droit à un autobus pour les joueurs et l’organisation seulement. »

Pour sa part, le capitaine Mathis Desgagnés a apprécié son expérience dans un amphithéâtre de cette envergure où il pouvait se sentir comme une vedette.

« C’était très bien avec les autobus et tout le reste. On a été choyé », confirme-t-il. Le hockeyeur admet cependant ne pas avoir été dérangé par l’écran géant et les spectateurs, car il se concentrait sur son match.

Forts de tous les commanditaires recueillis au cours de la saison, les joueurs et les entraîneurs avaient fière allure dans le grand Centre Vidéotron de Québec, avec leurs manteaux, casques, gants, sacs et chandails spécialement conçus pour l’occasion.

« Au moins, ils vont pouvoir dire qu’ils l’ont vécu, le fameux Tournoi Pee-wee de Québec », conclut Luc Desgagnés.

image