16 septembre 2019
Près de 80 personnes de la région se penchent sur la pénurie de main-d’œuvre
Par: Jean-Philippe Morin

Le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Gilles Salvas, était présent avec quelques élus au déjeuner qui réunissait environ 80 personnes du monde des affaires. Photo gracieuseté

Près de 80 personnes ont pris part, le 12 septembre au restaurant Le Fougasse, à un déjeuner dans lequel la thématique principale était la pénurie de la main-d’œuvre.

L’initiative du Chantier d’attraction de la main-d’œuvre, en collaboration avec la MRC de Pierre-De Saurel, a réuni des représentants d’une trentaine d’entreprises, des acteurs socio-économiques et des élus invités à échanger ensemble sur le sujet.

Ils ont abordé entre autres les défis auxquels ils doivent faire face, les impacts, les actions qui ont, ou qui devraient, être mises en place pour le recrutement et la rétention et enfin, les solutions qui pourraient régler la problématique.

Les défis et les impacts sont ont été identifiés, comme l’exode des jeunes, les départs à la retraite, la concurrence entre les entreprises de différentes tailles de même que la compétition internationale, entre autres, mènent à la perte de contrats, au ralentissement de la croissance, au surmenage des employés, etc.

Au niveau des actions à mettre en place pour recruter et retenir la main-d’œuvre, ce sont l’ouverture et la flexibilité des employeurs qui ont été ciblées principalement. Le marché de l’emploi subit présentement une énorme transformation et les employeurs doivent s’adapter et faire preuve d’originalité pour survivre. Enfin, le « travailler ensemble » est ressorti comme la solution unanime.

D’ailleurs, certaines entreprises privées ont annoncé leur volonté à se joindre aux travaux du Chantier afin de s’impliquer et de contribuer à la recherche de solutions.

« L’activité a été un véritable succès, souligne Mario Fortin, membre du Chantier et organisateur de l’événement. Les gens étaient contents, c’est un sujet qui les touche tous de près ou de loin et nous avons senti une grande mobilisation autour de cet enjeu. »

Les membres du Chantier prendront le temps d’analyser l’exercice. « Lorsque la MRC a été sollicitée pour participer aux travaux du Chantier d’attraction de la main-d’œuvre, nous avons répondu présents, les enjeux nous interpellent et nous y accordons une grande attention. Entendre les acteurs sur le sujet nous permettra certainement de mieux comprendre leur réalité et de réfléchir aux solutions possibles », a précisé le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Gilles Salvas.

image