22 août 2016
Près de 5000 personnes ont profité du deuxième Rodéo de Sorel-Tracy
Par: Jean-Philippe Morin
Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Rodéo de Sorel-Tracy a attiré près de 5000 personnes en deux jours les 19 et 20 août. | TC Média – Pascal Cournoyer

Environ 4900 personnes ont franchi les tourniquets du Rodéo de Sorel-Tracy les 19 et 20 août, au centre multifonctionnel Richardson; un succès inestimable selon la Société d’agriculture de Richelieu (SAR) qui organise l’événement.

L’an dernier, 4200 personnes avaient assisté à une des deux représentations de la première édition.

« C’est au-delà de nos espérances, souligne d’emblée le directeur général de la SAR, Marco Lavallée. Il y avait 2400 personnes le vendredi et c’était salle comble le samedi avec environ 2500 personnes. L’an prochain, il faudra ajouter des estrades! »

Ce succès est dû en partie en raison de la popularité croissante du rodéo un peu partout au Québec. « Dans notre prévente en ligne, environ 70% des billets étaient vendus à des gens de l’extérieur de Sorel-Tracy. C’est très positif de voir ça, mais l’an prochain, on va tenter d’attirer encore plus de monde de la région », ajoute M. Lavallée.

Le Rodéo a attiré des cowboys et des cowgirls de partout au Québec mais aussi de l’Ontario et des États-Unis. Il se classe parmi les grands événements du genre au Québec. Une douzaine de numéros étaient présentés, dont la monte de chevaux sauvages en selle, la prise du veau au lasso et la monte de taureaux sauvages.

Un succès sur toute la ligne

La SAR a présenté, pendant trois ans, « Le Grand Show » mettant de l’avant plusieurs spectacles de musique. L’événement n’a pas eu le succès escompté, si bien que l’organisme a décidé de se concentrer à 100% sur le rodéo l’an dernier. Ce pari s’est avéré gagnant, selon Marco Lavallée.

« On a vraiment trouvé notre créneau. L’an dernier, on a démarré le Rodéo de Sorel-Tracy prudemment en raison de nos expériences du passé. Maintenant qu’on voit ce succès, on peut se concentrer sur le long terme et ajouter des activités pour les prochaines éditions », se réjouit-il.

En effet, M. Lavallée voit déjà ce qu’il peut améliorer dans la troisième édition.

« Notre produit est déjà bon et attire les gens. Ce qu’on veut, c’est ajouter des éléments autour de ce produit. Par exemple, pourrait-on ajouter une troisième journée, le dimanche après-midi, avec des activités équestres? En ajoutant des activités l’après-midi le samedi et le dimanche, ça pourrait venir compléter l’offre avec les rodéos les soirs. On continue d’analyser tout ça, mais somme toute, c’est très positif », conclut-il.

image