7 décembre 2015
Près de 300 sans-abri nourris et vêtus grâce à des gens de la région
Par: Julie Lambert
Une quarantaine de bénévoles de la région, dont l’organisatrice Carolie Chartré (deuxième à partir de la gauche), ont distribué pour 20 000$ de dons aux sans-abri à Montréal le 28 novembre dernier. | Photo: Gracieuseté

Une quarantaine de bénévoles de la région, dont l’organisatrice Carolie Chartré (deuxième à partir de la gauche), ont distribué pour 20 000$ de dons aux sans-abri à Montréal le 28 novembre dernier. | Photo: Gracieuseté

De nombreux sans-abri ont profité de la générosité de gens de la région. | Photo: Gracieuseté

De nombreux sans-abri ont profité de la générosité de gens de la région. | Photo: Gracieuseté

D’autres ont pu manger à leur faim. | Photo: Gracieuseté

D’autres ont pu manger à leur faim. | Photo: Gracieuseté

Les sans-abri ont pu se procurer des vêtements, entre autres. | Photo: Gracieuseté

Les sans-abri ont pu se procurer des vêtements, entre autres. | Photo: Gracieuseté

Depuis deux ans, Carolie Chartré de Contrecœur met sur pied une journée de pur bonheur où l’entraide et la solidarité sont à l’honneur. Le 28 novembre dernier, elle et son équipe de bénévoles ont donné pour plus de 20 000$ de nourriture et de vêtements à des centaines de sans-abri à Montréal.

Depuis maintenant 10 ans, Mme Chartré récolte par elle-même des dons afin de les offrir à des sans-abri. Cette cause la touche particulièrement, avoue-t-elle.

On compte parmi les dons offerts cette année : 3000$ de cartes-cadeaux, une centaine de sacs de nourriture, du café, de la soupe, une vingtaine de pizzas larges, du dessert, une soixantaine de produits de McDonald’s, une cinquantaine de manteaux et des vêtements pour un montant se situant entre 20 000$ et 25 000$.

« J’ai toujours été intéressée par leur histoire. J’aime connaître ce qu’ils étaient avant d’en arriver là. Plusieurs d’entre eux ont un grand vécu. C’est très gratifiant de pouvoir les aider », explique la femme de 32 ans.

L’an dernier, une de ses amies l’a convaincue de mettre sur pied un événement de plus grande envergure. En seulement deux semaines, beaucoup de vêtements et dons en argent avaient été récoltés.

Cette année, deux mois ont été nécessaires pour Mme Chartré qui voulait augmenter encore la contribution de son équipe. Des artistes comme Marilou, Vincent Vallières et Jean-Marc Parent ont offert des objets à faire tirer afin d’attirer les gens, se réjouit l’organisatrice.

« Cela a pris une plus grosse proportion. Nous disions aux gens d’acheter une carte-cadeau de Tim Hortons ou de McDonald’s qui ne coûte presque rien, mais qui fait une réellement une différence. Nous avions plusieurs demandes et les gens ont vraiment embarqué. J’ai dû louer un entrepôt afin d’entreposer tous les vêtements », souligne-t-elle.

Une aide précieuse

Lors de la journée du 28 novembre, une équipe d’une quarantaine de bénévoles a distribué tous les dons à partir du Square Viger, mais également dans les parcs situés aux alentours et dans le métro.

« Nous avons eu un très beau samedi. Plusieurs personnes ont pleuré dans nos bras. Nous leur avons aussi donné des cartes de vœux écrites par nos bénévoles. Certaines ont été très touchées nous disant qu’il y avait des années qu’ils n’en avaient pas reçues », raconte la bénévole.

Heureuse du dénouement de cette deuxième édition de la Journée des sans-abri, Mme Chartré compte bien récidiver l’an prochain.

« L’an dernier, personne ne me connaissait lorsque je sollicitais des dons. Cette année, cela a été plus facile. Même les sans-abri nous reconnaissaient. Je sais que tout cela fait une différence et je vais recommencer sans hésitation juste pour le bien que cela apporte autant à moi qu’aux gens que nous aidons. »

Pour des informations, les gens peuvent se rendre sur la page Facebook du groupe « Une journée de bonheur dans la vie des sans-abri! » Ils peuvent aussi écrire à l’organisatrice Carolie Chartré au caroliec@hotmail.com.

image