6 mars 2018
Près de 26 M$ seront investis dans la rénovation de l’Hôtel-Dieu de Sorel
Par: Sarah-Eve Charland

Plusieurs ailes de l'Hôtel-Dieu de Sorel seront en réparation d'ici 2020. (Photo: Sarah-Eve Charland)

Alors que certaines ailes de l’Hôtel-Dieu de Sorel sont en très mauvais état, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) investira 26 M$ dans la mise à niveau du bâtiment d’ici 2020.

De ce nombre, 6,8 M$ ont déjà été investis au cours de la dernière année. Pour l’année en cours, le ministère a autorisé 15,3 M$ à ce projet. Le CISSS s’attend à recevoir le reste de l’enveloppe ou un montant supplémentaire entre 2018 et 2020.« Le ministère ne nous demande pas de remettre tous nos bâtiments comme si on les reconstruisait. Il nous demande de corriger les problèmes de vétusté pour amener ça à un niveau plus conforme et de faire en sorte que l’entretien régulier permet de maintenir les bâtiments », affirme la présidente-directrice générale du CISSS Montérégie-Est, Louise Potvin.

En 2015, le CISSS a été tenu d’effectuer une évaluation de l’ensemble de son parc immobilier dans le cadre des Plans annuels de gestion des investissements publics en infrastructures (PAGI). Ces plans dressent un portrait de l’inventaire, de l’état et du déficit de maintien des actifs du gouvernement. Une panne électrique majeure en août 2015 a aussi incité l’organisation à se pencher sur la question.

Les ailes A, C et E ont été considérées en très mauvais état. Ce qui signifie que l’infrastructure présente un niveau très élevé de dégradation et de défectuosité. « On a une obligation comme établissement d’investir partout où on retrouve du D ou du E afin de ramener le tout à un niveau plus normal », mentionne la directrice des services techniques, Nathalie Chauvin, en faisant référence aux lettres utilisées pour coter la vétusté des bâtiments, de A à E.

Avant la fusion des hôpitaux, les budgets n’étaient pas octroyés de la même façon et étaient distribués par Réseau local de service (RLS) Pierre-De Saurel. « Il y avait plusieurs projets majeurs déposés par l’ancienne administration. Les enveloppes n’étaient jamais suffisantes. C’était long avant de récolter des montants aussi importants. Maintenant qu’on est un CISSS, Pierre-De Saurel bénéficie d’une enveloppe plus grande» , explique Mme Chauvin.

Le CISSS a tenu des représentations auprès du ministère de la Santé au cours de l’été 2017 afin d’obtenir ces budgets. Ces investissements n’arrêteront pas les travaux déjà prévus dans les autres installations à Sorel-Tracy, précise Mme Potvin.

« C’est un budget distinct parce qu’on a fait une grande analyse de notre installation de l’Hôtel-Dieu de Sorel. On s’est aussi assuré que notre installation puisse accueillir de nouveaux équipements. Par exemple, lorsque l’hôpital a été construit, il n’y avait pas de lits électriques comme c’est le cas aujourd’hui. Ça demande une capacité électrique beaucoup plus grande », ajoute la présidente-directrice générale.

Des travaux majeurs

Avant de pouvoir lancer les travaux, le CISSS a planifié l’ajout du budget d’entretien, l’ajout d’une garde aux services techniques, l’ajout de deux conseillers en bâtiment, l’ajout d’agents de sécurité et la mise à jour des mesures d’urgence pour la période des travaux.

Les travaux commenceront par le remplacement de la génératrice et des systèmes de ventilation. La préparation des plans et devis a été réalisée en février. Les appels d’offres seront lancés en mars. Des travaux de fenestration et de maçonnerie, ainsi qu’une mise à niveau du système phonique, de ventilation et de la distribution électrique, seront effectués.

Pendant toute la durée des travaux, les services seront maintenus. L’organisation utilisera l’ancienne aile du département psychiatrique (3E), qui a été relocalisée dans une nouvelle aile rénovée en 2015, comme aile polyvalente. Au fur et à mesure des travaux, les services y seront localisés afin d’assurer le maintien de l’ensemble des services.

image