7 août 2019
Fête de la rentrée du GEST
Près de 200 enfants recevront des fournitures scolaires et des vêtements gratuitement
Par: Katy Desrosiers
Cette année, près de 200 enfants recevront des effets scolaires pour la rentrée grâce au GEST
Photo gracieuseté

Cette année, près de 200 enfants recevront des effets scolaires pour la rentrée grâce au GEST Photo gracieuseté

Le Groupe d’entraide Sorel-Tracy (GEST) organisera le samedi 10 août, dès 9 h 30, sa traditionnelle fête du retour à l’école, lors de laquelle il remettra des sacs à dos, des effets scolaires, des vêtements et des chaussures à environ 200 enfants. La thématique cette année est le cirque du GEST.

Depuis plusieurs années, le GEST organise une fête lors de laquelle enfants et parents peuvent s’amuser avant la rentrée scolaire. Gil-Émil Laflamme, du GEST, explique que des jeux gonflables seront sur place ainsi que des kiosques avec des jeux. « Ça sera dans le style d’une tombola. D’habitude, il y a des jeux de compétition, mais là ce sera des kiosques et il sera possible de gagner des prix de présence. Il y aura aussi le groupe Katomix en prestation », souligne M. Laflamme.

L’an dernier, 180 enfants avaient participé à l’activité. Cette année, les organisateurs s’attendent à en avoir 200. « Avec les parents, on s’attend à recevoir près de 400 personnes », ajoute-t-il.

En effet, les participants doivent s’inscrire auprès du GEST au plus tard le 7 août. Ainsi, le GEST peut préparer le bon nombre de paquets à remettre. La participation est gratuite et un lunch fourni par IGA sera servi sur l’heure du dîner. Les familles pouvant s’inscrire sont celles à faible revenu ayant des enfants en maternelle ou au primaire, qu’elles bénéficient de l’aide sociale ou pas.

Aussi, à leur arrivée à l’activité, les participants devront s’identifier pour assurer la sécurité des enfants. « On veut qu’il n’arrive rien aux enfants. Avec tout ce qui se passe aujourd’hui, il faut mettre davantage de surveillance. Chaque enfant sera identifié avec un bracelet, et les parents aussi. Personne ne devrait être sur le terrain s’il n’a pas de bracelet », précise M. Laflamme.

Plusieurs partenaires mettent la main à la pâte

Chaque année, des gens et des organismes effectuent des collectes de fonds afin de venir en aide au GEST, comme l’Orienthèque et Bureau en Gros. Une campagne de financement est aussi organisée. « C’est une journée qui tourne autour de 15 000 $ à 20 000 $, et on remet un certificat à chaque enfant pour qu’il puisse s’habiller à l’Aubainerie. Chaque année, il n’y a pas un enfant qui manque de quoi que ce soit. Les gens répondent super bien à l’appel. Quand on parle d’enfants, ça touche tout le monde », affirme Gil-Émil Laflamme.

image