31 octobre 2017
Pourquoi êtes-vous le meilleur candidat au poste de maire de Sorel-Tracy?
Par: Deux Rives
Publié le 25 septembre 2017 | Marcel Robert | Photos par Pascal Cournoyer

Publié le 25 septembre 2017 | Marcel Robert | Photos par Pascal Cournoyer

Vincent Pouliot a tenu à rappeler l'importance de s'impliquer dans le processus démocratique.  |  © Photo - Archives

Vincent Pouliot a tenu à rappeler l'importance de s'impliquer dans le processus démocratique. | © Photo - Archives

Quelques jours avant le jour J, les quatre candidats à la mairie de Sorel-Tracy expliquent au journal Les 2 Rives pourquoi, selon eux, ils représentent le meilleur choix comme maire et pourquoi les citoyens devraient les choisir.

Le développement économique avant tout pour Marcel Robert

Selon Marcel Robert, la région stagne en ce moment. « Ce qu’il faut regarder, c’est que la situation est problématique. Le taux de vieillissement de la population est en hausse et les jeunes quittent la région. La Ville n’a pas mis en place des structures pour accueillir de nouvelles entreprises, ce qui fait en sorte que des entreprises ont choisi de s’établir ailleurs plutôt qu’ici, faute de structures », énumère M. Robert.

Selon le candidat à la mairie, il faut se doter d’un plan stratégique de développement afin d’avancer plus rapidement.

« Ma campagne est axée sur le développement économique. C’est bien beau le party , le 375 e est fini, maintenant il faut se mettre en mode développement économique », conclut-il.

Serge Péloquin dresse un bilan positif de son mandat

« En quatre ans, on a réalisé, avec le conseil, beaucoup de projets qui font la fierté de Sorel-Tracy », lance d’emblée le maire sortant Serge Péloquin.

Il énumère, entre autres, l’aménagement du quai Catherine-Legardeur, la restauration du Marché Richelieu et les festivités pour souligner le 375 e anniversaire de Sorel-Tracy.

Il en dresse un bilan positif. « Ensemble, on a rendu la ville plus visible, accueillante pour les investisseurs et pour le tourisme, vivante pour les citoyens. On a fait tous nos projets sans augmenter les taxes. »

M. Péloquin ajoute qu’il a contribué au développement communautaire, notamment par la mise en place d’une liste de logements salubres. Plusieurs actions ont été réalisées afin d’inciter le développement économique de Sorel-Tracy, mentionne-t-il. La Ville a notamment acquis le terrain de l’ancienne centrale Hydro-Québec afin d’accueillir de nouvelles entreprises.

Réjean Dauplaise mise sur son expérience

Réjean Dauplaise croit que son expérience dans le milieu politique est un atout pour lui puisqu’il connaît bien l’appareil municipal et la ville.

« J’ai 21 ans d’expérience à titre de conseiller municipal et de maire. J’ai souvent siégé sur des comités. Je suis le plus apte à gouverner la municipalité. J’ai toujours été à l’écoute autant à la tête de la municipalité que quand je rencontrais les gens comme conseiller. Je faisais beaucoup de rencontres », affirme-t-il.

Il pense qu’il peut être le meilleur choix parce qu’il cherchera à répondre aux besoins de ses citoyens.

« Ma porte a toujours été ouverte pour les gens qui venaient me rencontrer à l’hôtel de ville. Je m’informais et je tentais de trouver des solutions à leurs inquiétudes », explique-t-il.

Consulter la population avant tout, selon Vincent Pouliot

Vincent Pouliot est le seul des quatre candidats n’ayant pas d’expérience au poste de maire de Sorel-Tracy. Selon lui, il faut cesser de regarder dans le passé et regarder vers le futur.

« Il est temps de passer à autre chose. Les trois autres candidats ne tiennent pas compte de la réalité des Sorelois », détaille Vincent Pouliot.

À son avis, plusieurs facteurs doivent être pris en considération, tels que la pauvreté, l’âge de la population, etc. Le candidat a envie de travailler de pair avec les citoyens et de les consulter lors de développement de projets, afin qu’ils correspondent aux besoins de tous.

De plus, il ajoute qu’il importe que les projets puissent être pensés sur un long terme.

image