12 février 2020
Pornographie juvénile : deux hommes plaident coupable
Par: Katy Desrosiers

Sébastien Miller-Lizotte a plaidé coupable à des accusations de possession et d’avoir accédé à de la pornographie juvénile. Photo Jean-Philippe Morin | Les 2 Rives ©

Alexandre Biliotti a vu la décision sur le chef d’accusation de distribution de pornographie juvénile reportée. Photo Jean-Philippe Morin | Les 2 Rives ©

Alexandre Biliotti et Sébastien Miller-Lizotte, accusés de possession et d’avoir accès à de la pornographie juvénile, ont plaidé coupable à des chefs d’accusation modifiés, le 3 février, au palais de justice de Sorel-Tracy.

M. Biliotti était accusé au départ de distribution, de possession et d’avoir accédé à de la pornographie juvénile. La décision sur le chef de distribution a été reportée. Cependant, l’homme de 20 ans a plaidé coupable en procédure sommaire aux chefs de possession et d’accès.

Pour sa part, M. Miller-Lizotte, 49 ans, a aussi plaidé coupable en procédure sommaire pour les chefs de possession et d’accès.

Selon la procureure aux dossiers, Me Marieke Sabeh, les chefs ont été modifiés, passant d’une accusation par acte criminel à une accusation par procédure sommaire. Elle explique que la différence entre les deux est au niveau de la gravité subjective de l’infraction. Des éléments comme le nombre de photos découvertes et la sentence que les accusés pourraient avoir ont été analysés. La peine d’incarcération affligée lors d’une poursuite par procédure sommaire peut être moins longue.

Dans les deux dossiers, un rapport présentenciel avec un volet sexologique sera présenté avant la présentation des sentences respectives, le 27 avril.

Alexandre Biliotti a été arrêté le 7 mai. Les faits reprochés se sont déroulés entre le 22 juillet 2017 et le 7 mai 2019.

Sébastien Miller-Lizotte, lui, a été arrêté le 6 juin dans le cadre d’une vaste opération de la Sûreté du Québec relativement à de la pornographie juvénile, qui s’est déroulée dans plusieurs villes au Québec.

image