4 septembre 2019
Hockey collégial division 1
Plusieurs joueurs locaux percent l’alignement des Rebelles
Par: Jean-Philippe Morin

Éric Messier entame une 11e saison à la barre des Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Après avoir raté les séries éliminatoires au cours des deux dernières années, les Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy entendent renverser la vapeur pour leur saison 2019-2020 dans la Ligue de hockey collégial division 1. Ils misent sur le retour d’une dizaine de vétérans ainsi que sur l’arrivée d’une douzaine de nouveaux joueurs, dont plusieurs de la région.

Victor Grenier, Julien Martel, Émile Villiard et Frédéric Rainville ont tous réussi à se tailler un poste avec les Rebelles. Édouard Grenier en sera à sa deuxième saison. Originaires de la région de Sorel-Tracy, ils pourraient avoir un impact immédiat sur la formation.

« Ils ne sont pas là parce que ce sont des joueurs locaux, mais bien parce qu’ils sont de calibre pour jouer avec nous. On espère que ça va développer le sentiment d’appartenance de l’équipe envers la région », souligne le responsable du programme hockey au Cégep de Sorel-Tracy, Richard Farley.

Un bon groupe de vétérans

Sur les 10 vétérans qui sont de retour, quatre en seront à leur troisième année avec l’équipe, ce qui amènera de la maturité dans le vestiaire, croit M. Farley.

Selon l’entraîneur-chef Éric Messier, qui revient à la barre des Rebelles pour une 11e saison, l’aspect défensif sera à travailler en début de saison. Parmi les vétérans, neuf sont à l’attaque. Le seul défenseur à effectuer un retour est le Français Hugo Allais, qui a joué avec l’équipe U20 de la France.

« C’est un des bons défenseurs de la ligue. On est quand même très jeunes en défense et on sait que ce sera un élément à travailler, pas juste pour nos défenseurs et nos gardiens, mais pour nos attaquants aussi. On compte sur deux nouveaux gardiens de but aussi. L’équipe au complet devra penser à sa défensive », souligne l’ancien défenseur de l’Avalanche du Colorado.

À l’attaque, Éric Messier comptera sur le retour de son capitaine, Cédrik Buisson, qui a récolté 20 buts et 20 passes en 35 matchs l’an dernier. Le joueur de 19 ans en sera à une troisième et dernière saison avec les Sorelois.

« C’est non seulement un bon joueur et un bon vétéran, mais c’est aussi un gars qui se donne chaque soir et à toutes les pratiques. C’est un modèle pour nos jeunes de 17 ans qui arrivent puisqu’il vient de la LHPS (Ligue de hockey préparatoire scolaire) et qu’il fait écarquiller les yeux même s’il n’arrive pas d’une ligue comme le Midget AAA, par exemple », vante l’entraîneur.

Objectif séries

L’objectif en ce début de saison est toujours le même : participer aux séries éliminatoires. Sur les 12 équipes du circuit, 10 en feront partie.

« La parité est tellement importante, réplique Richard Farley. Bien malin celui qui pourra prédire l’équipe qui terminera au premier rang! Tout le monde peut battre tout le monde; c’est pour ça qu’on devra aller chercher chaque pouce de glace dans chaque match. L’an passé, on a eu une fiche de 5-14 dans les matchs décidés par un but d’écart. On a bon espoir de renverser cette fiche avec le nombre plus élevé de vétérans. »

Éric Messier est du même avis. « On ne vise pas la tête, on sait qu’on ne fait pas partie des favoris. Mais selon ce que j’ai vu en matchs hors-concours, les gars sont réceptifs et veulent s’améliorer. J’ai des joueurs avec du caractère qui mettent de l’intensité au jeu. Ce sera notre force, on ne lâchera jamais », conclut-il.

Les Rebelles ont affiché un rendement de 2-3-1 en matchs hors-concours. Ils entameront leur saison en visitant André-Laurendeau le samedi 7 septembre. Leur ouverture locale aura lieu le dimanche 8 septembre, à 16 h au Colisée Cardin contre le Cégep Saint-Laurent.

image