21 septembre 2016
Plusieurs idées pour ramener le Festival de la gibelotte
Par: Deux Rives
L’activité aura déplacé une quarantaine de personnes de tous âges et de toutes les tranches de la communauté soreloise. | Photo: TC Média – Stéphane Martin

L’activité aura déplacé une quarantaine de personnes de tous âges et de toutes les tranches de la communauté soreloise. | Photo: TC Média – Stéphane Martin

Le vice-président du Festival de la Gibelotte, Mario Fortin, est reparti avec les plans de travail de la soirée. | Photo: TC Média – Stéphane Martin

Le vice-président du Festival de la Gibelotte, Mario Fortin, est reparti avec les plans de travail de la soirée. | Photo: TC Média – Stéphane Martin

L’activité aura déplacé une quarantaine de personnes de tous âges et de toutes les tranches de la communauté soreloise. | Photo: TC Média – Stéphane Martin

L’activité aura déplacé une quarantaine de personnes de tous âges et de toutes les tranches de la communauté soreloise. | Photo: TC Média – Stéphane Martin

L’activité aura déplacé une quarantaine de personnes de tous âges et de toutes les tranches de la communauté soreloise. | Photo: TC Média – Stéphane Martin

L’activité aura déplacé une quarantaine de personnes de tous âges et de toutes les tranches de la communauté soreloise. | Photo: TC Média – Stéphane Martin

Comme l’organisation du Festival de la gibelotte l’avait promis l’hiver dernier, une consultation publique s’est tenue le 20 septembre, au restaurant Le Fougasse, afin d’obtenir le pouls de la population sur la tenue d’une éventuelle édition.

Par Stéphane Martin

L’activité aura déplacé une quarantaine de personnes de tous âges et de toutes les tranches de la communauté soreloise. Sous forme de focus group, des dirigeants d’entreprise, des commerçants, des artistes et des libres penseurs ont participé à l’exercice animé par le vice-président du Festival, Mario Fortin. Rappelons que le Festival de la gibelotte a pris une pause en 2016 en raison de problèmes financiers.

« On a utilisé une formule différente de ce que l’on est habitués lors de consultations publiques. On a laissé la chance à tout le monde de s’exprimer par un travail de groupe. Il est évident qu’il y a un intérêt pour un retour du Festival. On a recueilli ce soir ce que les gens voulaient comme formule et à quoi ils s’attendaient. On s’est assurés de rassembler le plus de données possible afin de travailler sur les forces et les faiblesses. On a demandé aux gens présents de rêver au festival qu’ils souhaitent. On les a fait voter sur des concepts, il nous reste à compiler tout ça », commente M. Fortin.

Ainsi, les discussions ont tourné autour de divers sujets et les opinions fusaient de toute part. Pendant que certaines personnes émettaient le souhait de la tenue d’un événement familial, d’autres voyaient la possibilité de rassembler plus de gens avec des spectacles d’artistes de renom.

La durée des festivités a également été discutée. Certaines personnes souhaitent un festival de quelques jours seulement alors que d’autres anticipent les caprices de Dame Nature et voudraient ramener le tout sur deux semaines complètes. Bref, tous les scénarios étaient permis lors de cette soirée de consultation.

Le président Benoit Lefebvre s’est également dit heureux de la participation citoyenne. Tel qu’annoncé par TC Média la semaine dernière, un sondage est actuellement en ligne afin de compléter cette grande consultation. Les résultats devraient être connus dans un mois et la date limite pour le remplir est le 1er octobre. Il souhaite une participation d’un millier de répondants afin d’avoir l’heure juste sur la situation. Il est possible de remplir ce sondage à l’adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/Gibelotte

image