21 août 2019
Plus de 8500 participants pour la 14e édition des Diableries de Contrecoeur
Par: Katy Desrosiers
Des milliers de spectateurs ont assisté au spectacle du groupe Les Trois Accords le samedi 10 août. 
Photo gracieuseté

Des milliers de spectateurs ont assisté au spectacle du groupe Les Trois Accords le samedi 10 août. Photo gracieuseté

Le groupe Lendemain de veille a offert une performance au parc Antoine-Pécaudy le vendredi soir. Photo gracieuseté

Le groupe Lendemain de veille a offert une performance au parc Antoine-Pécaudy le vendredi soir. Photo gracieuseté

La soirée Rire en Diable, menée par l’humoriste de la relève originaire de Contrecœur Vincent Fecteau, a affiché complet pour sa deuxième édition. Photo gracieuseté

La soirée Rire en Diable, menée par l’humoriste de la relève originaire de Contrecœur Vincent Fecteau, a affiché complet pour sa deuxième édition. Photo gracieuseté

Plus de 8500 festivaliers ont participé à la 14e édition des Diableries de Contrecœur qui se déroulait du 4 au 10 août. Le spectacle du groupe Les Trois Accords le samedi 10 août a, à lui seul, attiré plusieurs milliers de spectateurs.

« Le choix du groupe a été facile puisque la passion et l’humour de ses membres vont vraiment de pair avec les valeurs du festival, soit offrir un moment où le fun est à l’honneur, et ce, pour toutes les générations », souligne la responsable de la programmation de l’événement, Audrey Pinard.

La première partie a été assurée par le groupe sorelois Cité Rock Ta Mère qui a offert au public des chansons des années 80. L’organisation, qui s’était fixé un objectif de 7000 festivaliers, a vu ses attentes être dépassées.

La présidente du comité Les Événements Diable au cœur, Virginie St-Denis, croit qu’avec les années le festival a pris beaucoup de maturité et d’ampleur. « Édition après édition, notre comité de 10 bénévoles se dévoue pour organiser un événement à l’image de notre communauté et surtout en l’honneur de la célèbre légende de la chasse-galerie d’Honoré Beaugrand. Cette légende est une fierté de chez nous », déclare-t-elle.

Tout au long de la semaine, plusieurs activités se sont tenues telles que le premier rendez-vous du parc Cartier-Richard avec Éric Bernier et l’Ensemble vocal Expression, la soirée dansante avec Johanne et Denis Berthiaume et l’activité lecture la légende de la chasse-galerie avec les tout-petits. Ce sont aussi tenus la deuxième édition de Rire en Diable et un traditionnel 5 à 7 MICROS. Simon Morin et le groupe Lendemain de veille ont foulé les planches de la scène au parc Antoine-Pécaudy le vendredi soir.

Les activités offertes lors des Diableries de Contrecœur sont gratuites.

image