10 novembre 2015
Plus de 800 déversements d’eaux usées dans le fleuve
Par: Louise Grégoire-Racicot
Les eaux collectées à Sorel-Tracy, Saint-Joseph et Sainte-Anne, arrivent aux installations de la Régie des eaux usées Richelieu-Saint-Laurent aménagées derrière la prison actuelle de Sorel-Tracy. | Photo TC Média - Archives

Les eaux collectées à Sorel-Tracy, Saint-Joseph et Sainte-Anne, arrivent aux installations de la Régie des eaux usées Richelieu-Saint-Laurent aménagées derrière la prison actuelle de Sorel-Tracy. | Photo TC Média - Archives

Toutes les municipalités, une journée ou l’autre, ont déversé leurs eaux usées dans un cours d’eau. On a enregistré 679 surverses à Sorel-Tracy en 2013 et plus de 800 dans la région.

On ne connaît pas l’ampleur de chaque déversement, car le temps qu’il dure n’est pas enregistré, explique Martin Bergeron, chef du département de Génie à la Ville de Sorel-Tracy. Mais on en connaît les causes – la plupart du temps, les grosses pluies (558), puis la fonte des neiges (51) et dans 56 cas, des travaux de réparation d’urgence à effectuer, selon un rapport du ministère de l’Environnement.

« À Sorel-Tracy et Saint-Joseph, nous avons des réseaux combinés d’égouts. Des tuyaux dans lesquels se retrouvent à la fois les eaux usées domestiques et les eaux de pluie. Ce pourquoi, lorsqu’il y a des pluies fortes ou une importante fonte des neiges subite, il y a plus d’eau que le tuyau peut en acheminer et il y a surverse. »

Par temps secs, seules les eaux usées y circulent. « Mais quand une pluie dure plus que 15 minutes ou est plus forte comme on a vu souvent au fil des dernières années, c’est dévastateur », dit-il.

Alors les 33 stations de pompage (dont trois imposantes) peuvent déborder en même temps. Ce sont elles qui acheminent toutes les eaux usées et pluviales des quatre coins de Sorel-Tracy, Saint-Joseph et Sainte-Anne, vers les installations de la Régie des eaux usées Richelieu-Saint-Laurent aménagées derrière la prison actuelle de Sorel-Tracy.

Il n’y aura plus de tels problèmes le jour où les villes auront des systèmes séparés de collecte des eaux usées et pluviales. « Mais ce rythme d’amélioration est toujours en fonction des budgets qu’on y alloue et des subventions que le gouvernement alloue pour les réaliser », poursuit-il.

Tous les ans, assure-t-il, Sorel-Tracy améliore son service. Mais il n’est pas encore venu le moment de se réjouir, dit-il en substance.

Quant au traitement de ces eaux, il est de qualité, estime M. Bergeron. « Le système des étangs aérés s’avère très efficace. Les eaux traitées rejetées au fleuve sont plus propres que l’eau du fleuve lui-même », ajoute-t-il.

Les maires Michel et Serge Péloquin, en assemblée publique de la MRC le 14 octobre dernier, affirmaient même que cette eau rejetée est propre à 97%.

Malheureusement, complète M. Bergeron, « on n’en connaît pas encore les propriétés physico-chimiques. »

Il est impossible, au spécialiste en environnement que nous avons rejoint, de déterminer les impacts que peuvent avoir ces déversements parce que l’on ne connait pas les volumes d’eaux usées ainsi déversées.

Les causes de surverses en 2013

Station Pluie Fonte Urgence Autre Total
Contrecoeur 73 21 10 0 104
Massueville 5 1 5 0 11
Saint-Ours-Saint-Roch 6 1 9 0 16
Sainte-Victoire 0 0 0 0 0
Saint-Robert 0 0 0 0 0
Sorel-Tracy 558 51 56 14 679
Yamaska 0 0 0 0 0
image