28 juin 2019
Plus de 600 arbres plantés à Contrecœur grâce à Piknic Électronik
Par: Jean-Philippe Morin

Les arbres ont été plantés sur le territoire de Contrecœur grâce notamment à une équipe de bénévoles. Photo gracieuseté

Le samedi 15 juin dernier, en compagnie d’une dizaine de bénévoles de la Maison des Jeunes et de l’organisme Demain à cœur, de la mairesse de Contrecœur, de membres du personnel de la Ville et de quelques citoyens, Arbre-Évolution Coop a pu planter 619 arbres sur trois parcelles distinctes du territoire de de la Ville au nom de Piknic Électronik.

Pour Piknic Électronik, qui en est à son troisième projet de reboisement avec Arbre-Évolution Coopérative de Solidarité, l’objectif est de compenser l’empreinte carbone des déplacements des artistes qui remplissent la programmation de l’événement.

« Nous sommes conscients de notre empreinte écologique, car nos artistes proviennent beaucoup de l’international. Chaque année, nous procédons à un calcul précis et allouons les fonds pour planter le bon nombre d’arbres, et ce, pour Igloofest également », explique Nicolas Cournoyer, cofondateur de l’organisation événementielle basée à Montréal.

Au total, ce sont 130 tonnes de Co2 atmosphérique qui seront séquestrées par la plantation à Contrecœur.

Depuis près de deux ans, la Ville travaille en étroite relation avec Arbre-Évolution pour la mise en valeur de différentes zones de conservation, dont le parc Barbe-Denys-de-la-Trinité, qui offre maintenait un accès nature revampé à l’ensemble des citoyens de Contrecœur.

« Nous apprécions l’approche d’Arbre-Évolution et souhaitons que notre collaboration continue de générer de belles retombées » explique Mme Maud Allaire, mairesse de la Ville.

Contrecœur avait également mandaté Arbre-Évolution en 2017 pour une intervention sylvicole près de la rue Joseph-Lamoureux ainsi que pour animer l’activité de distribution d’arbres du 350e anniversaire en 2018.

« C’est un privilège d’œuvrer avec des gens qui font le maximum pour maintenir un environnement sain et naturel dans un contexte d’urbanisation », affirme Simon Côté, coordonnateur de la coopérative environnementale.

L’activité de reboisement social du 15 juin dernier a mobilisé près d’une quarantaine de personnes de tous âges. « Pour nous, la participation citoyenne et la conscientisation de la population face aux changements climatiques, c’est la clé », ajoute M. Côté. « Nous tenons à remercier chaleureusement tous les bénévoles qui contribuent à rendre notre milieu de vie toujours plus riche! » conclut Mme Allaire.

image