18 novembre 2020
Plus de 6 M$ octroyés pour favoriser la persévérance scolaire en Montérégie
Par: Jean-Philippe Morin

Le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond et la députée de Huntingdon, Claire IsaBelle. Photo gracieuseté

Le député Jean-Bernard Émond et la députée Claire IsaBelle annoncent, au nom du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, qu’un montant de 6 396 312 $ sera alloué à l’Instance régionale de concertation (IRC) de la Montérégie pour favoriser la persévérance scolaire sur l’ensemble du territoire.

Publicité
Activer le son

Non seulement l’aide financière est bonifiée, mais elle est également accordée sur trois ans pour permettre une meilleure planification à long terme, se réjouissent les députés caquistes. Selon eux, l’organisme sera mieux outillé pour répondre aux besoins de sa clientèle de façon continue et pour faire la promotion de la persévérance scolaire et de la réussite éducative.

« […] Les sommes permettront à l’organisme de poursuivre sa mission en matière de réussite éducative, en plus d’assurer la pérennité de ses services. À titre d’adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation, mais également en tant qu’ancien enseignant, je ne peux que me réjouir de cette annonce, puisque la réussite de nos élèves, c’est notre réussite à tous », déclare Jean-Bernard Émond, député de Richelieu.

« Les IRC jouent un rôle essentiel dans nos régions, car elles visent principalement à contribuer à l’augmentation du taux de diplomation ou de qualification de nos jeunes. Cette aide financière, échelonnée sur trois ans, permettra d’encourager davantage la collaboration entre les différents acteurs de nos régions (santé, sphère municipale, etc.) et de développer des projets d’envergure pour mieux soutenir nos jeunes […] », ajoute Claire IsaBelle, députée de Huntingdon.

« […] Les IRC pourront poursuivre leur mission à long terme sur les plans local et régional et même démarrer de nouveaux projets. Nous saluons également leurs actions concrètes qui, en plus de permettre à un plus grand nombre d’élèves d’obtenir le soutien nécessaire à leur réussite, contribuent à contrer le décrochage scolaire », conclut Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation.

Rappelons que les IRC, présentes dans toutes les régions du Québec, ont pour mission de mobiliser les acteurs régionaux et de développer des partenariats locaux visant la promotion des conditions de réussite éducative, entre autres par la mise en valeur de la lecture. La mission ainsi que la structure de chaque IRC sont uniques et adaptées aux défis spécifiques de la région dans laquelle elles évoluent.

image