18 octobre 2019
Financement octroyé à la SADC Pierre-De Saurel
Plus de 2 M$ pour des projets en entrepreneuriat
Par: Katy Desrosiers

Chaque année, de nouveaux entrepreneurs voient leurs efforts soulignés avec le concours OSEntreprendre. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Un montant de 2 344 416 M$ a été octroyé en août dernier à la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Pierre-De Saurel afin de lui permettre de poursuivre sa mission, soit de soutenir les entrepreneurs de la région dans le développement de leurs affaires.

Publicité
Activer le son

Ce budget constitue un renouvellement pour l’organisation. « C’est récurrent. Tous les cinq ans, on va en négociation et pour la 31e fois, on a été reconduit. On garde le cap, on continue nos projets de développement, nos investissements dans nos entreprises et nos entrepreneurs avec leurs projets d’affaires. […] Ça nous donne une augmentation de 2 % par année, donc on pourra assurer la pérennité de nos ressources humaines (comme les conseillers) », souligne la directrice de la SADC, Sylvie Pouliot.

Le budget permettra donc de continuer certains projets déjà bien implantés comme la brigade entrepreneuriale, les fonds d’investissement, CONNEXION Entrepreneurs et la stratégie jeunesse et de poursuivre des nouveaux comme CONNEXION Entrepreneurs Étudiants et des projets en entrepreneuriat numérique.

« Depuis 31 ans, c’est plus de 75 M$ qu’on a fait faire aux entrepreneurs en effet levier, en investissant environ 9 M$. On va poursuivre ça, toutes les activités et l’accompagnement en entrepreneuriat. On garde nos célébrations pour mettre de l’avant nos entrepreneurs comme le Gala du mérite économique et OSEntreprendre. Depuis trois ou quatre ans, on investit dans l’entrepreneuriat numérique avec des projets comme Kayak connecté, Potager connecté, le HUB et le DigiLab », ajoute Mme Pouliot.

Des projets pour la jeunesse

L’agente de communication et de développement pour la SADC, Michèle Gauthier, souligne que l’organisme tente d’aider davantage les jeunes qui s’impliquent dans l’entrepreneuriat au secondaire à poursuivre lors de leur passage au niveau collégial. Maintenant, avec le Club de relève entrepreneuriale du Cégep de Sorel-Tracy, il est plus facile pour l’organisme d’effectuer un suivi avec les jeunes entrepreneurs.

« On a créé un fonds d’investissement exprès pour les étudiants. Par exemple, s’ils commencent un projet au secondaire et qu’ils veulent poursuivre au Cégep pour en faire un gagne-pain, on peut avoir un fonds qui va jusqu’à 5000 $. Les critères sont importants. Ils doivent être aux études à temps plein. On ne veut pas encourager le décrochage, mais encourager l’entrepreneuriat en poursuivant les études », affirme Mme Gauthier.

Aussi, avec CONNEXION Entrepreneurs Étudiants, des bourses sont remises pour les jeunes qui se sont distingués soit dans la rentabilité, la faisabilité ou même l’aspect développement durable de leur projet. Ils peuvent aussi rencontrer des entrepreneurs et des organismes de développement économique de la région.

« Quand tu vois ça brique par brique, dans une année, avec les moyens qu’on a et la petite équipe, ça peut sembler peu à court terme, mais ça fait un effet boule de neige avec les années. On essaie de travailler toute la culture d’entreprendre, de prendre des risques, d’avoir de l’audace, et on fait pas mal le virage numérique ces temps-ci et on aide la communauté à le prendre », explique Sylvie Pouliot.

image