14 août 2015
Plus de 150 kayakistes débarquent à Sorel-Tracy
Par: Sarah-Eve Charland
Plus des 150 kayakistes ont fait escale à Sorel-Tracy le 13 août dans le cadre du Défi kayak Desgagnés Montréal-Québec. | TC Média - Pascal Cournoyer

Plus des 150 kayakistes ont fait escale à Sorel-Tracy le 13 août dans le cadre du Défi kayak Desgagnés Montréal-Québec. | TC Média - Pascal Cournoyer

Plus des 150 kayakistes ont fait escale à Sorel-Tracy le 13 août dans le cadre du Défi kayak Desgagnés Montréal-Québec. | TC Média - Pascal Cournoyer

Plus des 150 kayakistes ont fait escale à Sorel-Tracy le 13 août dans le cadre du Défi kayak Desgagnés Montréal-Québec. | TC Média - Pascal Cournoyer

Plus des 150 kayakistes ont fait escale à Sorel-Tracy le 13 août dans le cadre du Défi kayak Desgagnés Montréal-Québec. | TC Média - Pascal Cournoyer

Plus des 150 kayakistes ont fait escale à Sorel-Tracy le 13 août dans le cadre du Défi kayak Desgagnés Montréal-Québec. | TC Média - Pascal Cournoyer

Plus de 150 kayakistes ont fait un arrêt à Sorel-Tracy le 13 août alors qu’ils parcouraient plus de 250 km sur le fleuve Saint-Laurent afin d’amasser des fonds pour l’organisme Jeunes musiciens du monde.

Les kayakistes ont débuté leur périple à Montréal jeudi matin vers 9h. Ils ont pris une pause à Sorel-Tracy à leur arrivée vers 19h en soirée. Une fête était organisée au parc Regard-sur-le-fleuve. Le chanteur Marco Calliari a offert une prestation pour revigorer les troupes.

Le cofondateur des Jeunes musiciens du monde, Mathieu Fortier, a eu l’idée de regrouper une centaine d’athlètes pour participer à ce Défi kayak Desgagnés Montréal-Québec 2015 qui en est à sa première édition.

Le porte-parole de l’événement est le chanteur Yann Perreau. Les artistes Alex Nevsky et Alexandre Désilets ont aussi participé au défi en pagayant de Montréal à Québec.

Les kayakistes ont repris leur chemin le 14 août en direction de Louiseville et de l’Île Saint-Quentin à Trois-Rivières. Leur périple se terminera le 16 août à la baie de Beauport.

L’organisme les Jeunes musiciens du monde se composent de plusieurs écoles de musique, soit Montréal, Québec, Sherbrooke et dans certaines communautés autochtones, qui contribue à l’épanouissement des jeunes de milieux populaires.

image